Like

Machine learning : mayday, mayday, à l’attaque !

C’est quoi le machine learning ? Intelligence artificielle ?

“ Mais l’intelligence artificielle va finir par supprimer nos emplois ? ”

“ Hein ? L’intelligence artificielle ? C’est pas un peu le début d’une catastrophe ça ? Elle va finir par nous surpasser ! ”

“ Mais on va servir à quoi concrètement ? ”

“ Tout va être automatisé ? ”

“ Mais on peut réellement faire confiance à l’intelligence artificielle ? ”

Les inquiétudes autour de l’intelligence artificielles perdurent : logique froide, stéréotypes négatifs, dérapages d’ordre éthique, décisions distordues, invasion robotique…

Finalement, il semble que ce sont ces interrogations qui doivent être entendues et adressées…

Mais l’intelligence artificielle et le machine learning, c’est la même chose ? Comment réussit-elle à s’inclure dans nos quotidiens ? Nos futurs emplois sont-ils menacés ?

Le machine learning, machine savante : la machine qui a réponse à tout

Qui n’avait pas anticipé un futur parsemé de dérapages issus de la révolution technologique ? Albert Einstein, Stephen Hawking, David Cronenberg, Elon Musk, artistes, savants, scientifiques, tous avaient partagé leurs inquiétudes sur les dérives de l’humanité, quels leviers la technologie allait enclencher ?… 

Et voilà que les multiples œuvres de science-fiction se faisaient un malin plaisir de nous garantir un futur incertain et sombre : les robots, marionnettistes et les humains, en marionnettes, en bout de fil et à bout de souffle…

source : https://www.youtube.com/watch?v=IcReykfvqi4

À bout de souffle de technologies dont nous sommes les seuls instigateurs ? Oui, peut-être bien…

Mais l’intelligence artificielle, qu’est-ce que c’est ? Le concept fait son apparition aux alentours des années 1950 : Alan Turing définit un test simple qui permet d’évaluer si une machine est consciente. Le test de Turing est simple : si une machine est capable de conduire une conversation de manière censée, logique et fluide avec un être humain, sans que ce dernier se doute de quoique ce soit, la machine est alors désignée “ consciente ”. Comme vous pouvez vous en douter, les résultats du test de Turing sont aujourd’hui amplement contestés : la puissance des intelligences artificielles développées actuellement n’est pas du même ordre et le test de Turing n’est pas assez discriminant. En réalité, l’intelligence artificielle a pour ambition première de simuler l’intelligence humaine en passant par des systèmes automatiques (un ordinateur par exemple), capables de traiter n’importe quelle information reçue. C’est grâce à l’intelligence artificielle que vous vous entretenez avec Siri, que vous réalisez certaines de vos opérations sur votre banque en ligne. Et en agriculture, pourquoi pas améliorer les bilans énergétiques ou bien suivre les rendements agricoles ? Pourquoi pas mettre en place des prises en charge de soins prédictives ? L’intelligence artificielle se révélera comme notre futur allié dans tous les secteurs possibles : la restauration, le commerce de détail, la défense et sécurité des nations et même dans la recherche contre le cancer …

L’intelligence artificielle, trop intelligente ? Apparemment, ce n’est pas encore ça… Oren Etzioni, CEO de Allen Institute for Artificial Intelligence déclare qu’en 2035, l’intelligence artificielle n’atteindra qu’un dixième de l’intelligence humaine… Ouf, on a encore de la marge…

Mais l’intelligence artificielle n’est pas à confondre avec le machine learning… 

Et toute la complexité est là…

Le machine learning est en réalité un sous-domaine de l’intelligence artificielle, qui résout un problème donné en se servant de capacités d’apprentissage proche de celle d’un être humain : l’apprentissage automatique apprend de lui-même, il n’a pas besoin d’être programmé, ils sont donc capables d’acquérir de nouvelles connaissances par eux-mêmes et d’évoluer à partir de ces connaissances.

Mais après le machine learning, quelle évolution ? Il semble que le deep learning s’est déjà lancé dans l’imitation presque parfaite d’assemblages de neurones, pourquoi ? Le deep-learning souhaite pousser le challenge plus loin pour traiter, classer des informations pertinentes et même utiliser un jugement propre à celui d’un être humain… C’est ainsi que fonctionne la voiture autonome de Google.

source : https://www.youtube.com/watch?v=IcReykfvqi4

La bataille intelligente programmée : entre machine humaine intelligente et machine learning

Les avertissements sur l’utilisation de l’intelligence artificielle font actuellement fureur, et oui les débats sur l’éthique autour de l’intelligence artificielle aussi.

La conscience humaine a-t-elle la folie des grandeurs ? L’intelligence humaine a toujours alimenté les plus grandes guerres et elle a toujours été le siège des plus grands dangers dirigés envers l’humanité. Pour des systèmes plus automatisés, plus rapides, des machine des guerres plus performantes, pour un accès aux informations plus rapide et plus automatisé, usurpation d’identité, reconnaissance vocale, justice entravée…La régulation semble être le prochain mot d’ordre.

source : https://www.youtube.com/watch?v=IcReykfvqi4

Les champs de l’application de l’IA vont continuer à s’élargir mais les menaces qui pèsent ne sont pas pour demain. Aujourd’hui, tout le monde peut être formé à utiliser la technologie du machine learning, tout le monde peut former ses collaborateurs à travailler avec l’intelligence artificielle.

Mais l’intelligence artificielle, une science biaisée ? Oui seulement parce que l’intelligence humaine est biaisée et encore très imparfaite…

Les fins de l’intelligence artificielle ne seront jamais entièrement imaginées par les humains, certains de nos emplois auront certainement entièrement disparu, mais les systèmes automatiques programmés ou pas se nourrissent de la data administrée par nos environnements, par nos expériences et par ce que nous décidons de leur attribuer…Si l’intelligence artificielle est vouée à imiter presque sans différence aucune l’intelligence humaine, il faut encore que la conscience humaine réussisse à être expérimentée entièrement : nous n’utilisons que 10% de notre cerveau humain. Et alors que la Chine et les États-Unis se retrouvent au front, le retard de la France continuer à en inquiéter plus d’un… Développer l’intelligence artificielle, oui, mais développer le potentiel de l’intelligence humaine : ces deux composantes doivent être partie intégrantes de notre stratégie sur l’IA durant les prochaines années…

source : https://www.youtube.com/watch?v=IcReykfvqi4

Je vous retrouve très bientôt, je n’ai pas encore dit mon dernier mot.

Rendez-vous sur Hellocoton !