Like

La longueur 7/8ème ou les chevilles en fête

Pas de plus élégante façon de mettre le feu au plancher.

Croyez-le ou non, mais la longueur 7/8ème ça fait bientôt trois ans qu’elle s’éternise dans nos placards. Malgré tout, elle revient cette année plus rafraîchissante que jamais, avec une optique large et flare.

Cette tendance dévoile un énorme terrain de jeu : des pantalons fluides comme des drapeaux, colorés ou pas, imprimés si on veut, fleuris si l’envie nous prend, et surtout outrageusement libres et courts. Dénudons nos chevilles et, mon Dieu soyons fous, un peu de mollet en croisant la jambe. Comme ça, l’air de rien.

Et puis, tant qu’à montrer la cheville, habillons-la : l’occasion suprême d’afficher ses chaussettes les plus fantastiques, résillées, animalières, multicolores ! Plus bas, la possibilité est offerte de révéler à la rue de charmants souliers armés de talons acidulés, car rien de tel pour rehausser la silhouette quelque peu affaissée par la coupe large.

Du coup, attention : cette longueur, toute addictive qu’elle soit, présente quelques risques. Elle a le malheur de couper la jambe, donc on riposte avec une paire de talons pour rééquilibrer tout ça. Mais ce serait faire de la discrimination aux petites gambettes. Pour éviter un effet « j’ai emprunté le pyjama de mon grand-père », on se montre ingénieuse : porter une veste courte ou un cropped top qui révèle la taille haute et par ce contraste, rallonge l’ensemble. Mais il faut avouer que ce modèle avantage les longues jambes, qui peuvent chausser insolemment leurs sneakers de surcroît.

Au-delà de ces conventions imposées, la longueur 7/8ème offre une formidable liberté au corps. Avec la chaleur qui revient, exit les slims qui collent à la peau, bienvenue l’harmonie d’une matière fine et légère. Et, franchement, un seul et grand foulard qui revêt simplement le corps, quoi de mieux comme empowerment clothing ?