2

Chère Musique, amour de notre vie…

Voilà deux années que nous écrivons cette rubrique musicale à deux, en binôme. On se considère comme partenaire. Cette collaboration est née d’une rencontre en octobre 2017. Nous avons écrit notre premier article en décembre  sur le Rap, quelques semaines après. Depuis, hormis fait indépendant de notre volonté, nous n’avons pas raté un seul mois. Entre discussions, kiffes du moment, différents genres musicaux, notre rubrique mensuelle est variée. Mais nous n’avons jamais parlé de la Musique en elle-même. En effet, une question se pose: sans cette dernière, aurions-nous eu le même feeling ? La même complicité ? Nous n’étions pourtant pas destiné à nous rencontrer. Nous n’avons pas le même âge, ne venons pas du même endroit, ne faisons pas du tout le même métier. Notre entourage est complètement différent. Peu importe, la M.U.S.I.Q.U.E. nous a mis sur la même route. Aujourd’hui, nous nous dévoilons et rendons encore un hommage à la musique, cette fameuse compère qui nous lie !

Un amour indescriptible pour notre chère Musique? Oui, il s’agit bien de cela. Nous avons abordé la Musique sous différents angles. Des artistes des quatre coins du monde ont été présenté. Chacun de nous a partagé ses coups de cœur et de gueule. Les projecteurs se sont penchés sur différents genres de musique. Ce mois, nous proposons un article un peu intimiste. Qui sommes-nous au final? pourquoi cette passion de la Musique? Comment nous lie t-elle? En quoi s’imprègne-t-elle dans nos vies? Bienvenue dans le monde merveilleux de notre relation avec notre belle amoureuse !

Une définition de la Musique à la sauce Jess et Ric

La musique se définit littéralement comme « l’Art de combiner des sons d’après des règles (variables selon les lieux et les époques), d’organiser une durée avec des éléments sonores ; production de cet art (sons ou œuvres). » C’est joliment dit mais complexe et trop « réducteur ». Pour commencer, la musique est une partie de ma vie, de nos vies, n’est ce pas Ric ? Car elle est présente au quotidien, matin, midi et soir, sept jours sur sept. J’aurais plus de chance de me rappeler de ma première paire de baskets que de la dernière fois où j’ai passé une journée sans écouter la musique. Elle est un booster au sport , un décontractant dans le métro, un ambianceur entre potes , un délire en famille mais surtout un immense kiffe  et un puits à émotions. Peu importe ton « mood » du moment, la Musique a un morceau pour t’accompagner et te faire vivre cet amour et ce sentiment si fort. 

Autre chose?

En voilà une belle définition, Jess. Et oui, la Musique berce nos vies. Ce moment génial où tu te rends compte que tu peux passer des heures, des jours, des semaines sans télévision et pas un seul jour sans écouter au moins un morceau. On pourrait facilement se poser la question: « mais comment faisait il à l’époque où il n’existait pas d’appareils portatifs pour transporter son son partout? Oh misère ! 

Elle apparaît ainsi comme un facilitateur de vie. La Musique apporte ce grain, cette couleur à notre existence. Tellement incompréhensible de voir un nouveau-né bouger sa tête au rythme de la musique. Au final, il ne sait pas vraiment ce que c’est. L’avons nous dans nos gènes et notre sang? 

A l’heure où le monde va mal, où les êtres humains s’individualisent, l’amour pour la Musique rassemble et rend heureux !

Quelle place possède la musique dans nos vies?

« T’en dis quoi Jess? »

La Musique provoque chez les personnes qui l’apprécie un sentiment, une émotion, un souvenir. Je suis toujours étonné quand je vois des gens qui n’ont pas d’écouteurs ou pas de musiques sur leur téléphone.

Drôle de réaction il est vrai mais elle a pris une telle place dans ma vie que je ne conçois pas un trajet sans en écouter, même quand il s’agit d’aller à la boulangerie à 50 mètres. Pour ma part, la Musique, je l’ai sur moi au quotidien, dans mon téléphone, grâce aux applications, sur Youtube ou dans ma collection de vinyle.

Ma plus grande hantise ? Ne plus avoir de batterie quand je prends les transports… Elle est devenue un réflexe, une action du quotidien comme s’habiller. En fonction du genre j’aime la partager ou l’écouter seul. J’apprécie un rap mélodieux ou un opéra en solitaire dans mon coin. J’aime le jazz, l’électro ou le rap américain entre amis en soirée. Entre amour personnel et collectif, le choix s’effectue en fonction du moment.

« Et toi alors Ric? »

Mon métier m’oblige quelquefois des moments de solitude où je dois « bûcher ». Difficile de me concentrer sans un fond sonore. Un petite playlist de saxophone et le cerveau fait des merveilles. Bizarre, direz vous de mieux se concentrer avec du bruit et pourtant….!!!!

Je ne peux que me retrouver dans le descriptif de mon partenaire. La musique est devenue un réflexe indiscutable. Tous les moments sont propices pour s’enfoncer dans le son. Le style se choisira en fonction des actions et des moments

Nos influences…

« Tu nous fais voyager dans tes influences musicales, Jess? »

Cet article parait le jour d’un nouveau concert de NTM à Bercy. Cette information peut paraître anodine mais pas pour moi. Car ce groupe marque le début de mon histoire avec la Musique. Ma rencontre à l’âge de dix ans avec Joey et Kool Shen

C’est grâce à mon plus grand frère que j’ai connu le Suprême. On en rigole toujours car petit il évitait que j’écoute du rap trop vulgaire pour mon âge, aujourd’hui je vais au concert avec lui. Aujourd’hui c’est moi qui lui fait découvrir des sons. Mes premières influences sont celles de mes deux frères, sans qu’ils le sachent vraiment puisque je prenais les CD dans leur chambre, en cachette.

Puis j’ai suivi ma route, passionné par le rap tel un fanatique. Cet amour pour ce genre controversé me vient d’une enfance en quartier populaire, membre de cette France d’en bas comme ils aiment l’appeler. On nous disait « racaille » en Tn avec le 113 dans les oreilles, en 2019 c’est le premier genre musical écouté en France.

J’ai été bouleversé par les paroles de l’enfant seul de Oxmo, fier de ma ville sur le 94 de Rohff, enragé sur mangeur de pierres de ATK. On est souvent influencé par son entourage. Puis j’ai fait de nouvelles rencontres, voulu expérimenter de nouvelles expériences.

C’est alors que j’ai découvert l’Opéra grâce à Tchaïkovski ou le Jazz par Ella Fitzgerald. Tous ces artistes nous vous les avons présentés ou cités dans nos précédents articles. Aujourd’hui nous souhaitions vous expliquer pourquoi. Elle est primordiale et importante. Je ne suis pas très télé, pas du tout jeux vidéos par contre je ne serai pas prêt à me passer d’elle… Heureusement elle n’est pas nocive !La Musique à une place particulière dans ma vie, car peu importe le moment elle m’accompagnera toujours. Quel est le diagnostic docteur ? « vous êtes un passionné, un accroc !« …

« Et toi alors, Ric, quelles sont tes influences? »

Comment expliquer cet amour inconditionnel? Voilà une bien belle question. Aussi loin que je me souviennes, la musique a toujours fait partie de ma vie. Les voyages en voiture avec mon père qui écoutaient les anciennes rumbas congolaises comme Ya Jean de Madilu System ou ma mère qui écoutait sa musique en cuisinant.

Ce jour où mes parents ont renouvelé tout l’électronique et l’électroménager de la maison revient à mon esprit. Bien entendu, il y avait un poste radio ultra neuf. Mon esprit s’évade vers ce souvenir où je m’amusais à écouter toutes les stations de radio avec tous les styles possibles et je « kiffais ».

Je me souviens de ces vacances chez mon oncle où le dimanche était le jour musical avant d’aller au foot avec les amis.

Force est de constater que la première influence a été la musique des autres et essentiellement de mes parents et ma famille. Je me suis enrichi et nourri de tous ces styles et surtout de cet amour de la Musique dans son ensemble.

Puis, je me suis émancipé des autres. Le Rap a été aussi la première musique à attirer mon attention. On se souviendra de la génération 90 dont nous parlions dans un ancien article. Des morceaux comme Mon papa à moi est un gangster ou encore Immortal Technique ont bercé mon adolescence ont contribué à nourrir cet amour inconditionnel. 

Ensuite, j’ai découvert d’autres styles comme le reaggae avec notamment l’incontournable Bob Marley avec entre autres l’indémodable Redemption Song encore la Soul avec Sharon Jones et son 100 days, 100 nights par exemple.

Aujourd’hui, la musique est partie prenante de ma vie. Elle m’est indispensable pour adoucir mon cœur après une tristesse ou une colère. Tout mon être vibre à l’écouter. Mon répertoire s’est agrandie et je ne m’épanouis plus au travers d’un son en particulier mais plutôt à travers ce que mon corps ressentit en écoutant cet art de combiner des sons au travers de règles. 

Nul besoin de grande conclusion. Notre lien et notre amour de la Musique est lisible au travers de notre rubrique mensuelle. Elle berce nos vies et est comme un organe supplémentaire pour notre corps. Elle est une cousine de notre sang tellement elle nous est indispensable. Hey, le docteur de Jess, qu’en pensez vous? – Vous êtes atteints à vie les jeunes !!


– Article co-écrit par Jess et Ric –
 
Rendez-vous sur Hellocoton !