4

Le tour du monde des thérapies par Amélie Dodinet, épisode 2

Voilà quelques jours que vous avez pris connaissance du premier épisode consacré aux énergies. Nous allons désormais plonger dans le vif du sujet avec Amélie Dodinet, qui va nous conter son arrivée dans le monde de l’hypnotherapie.

Amélie Dodinet

Amélie, tu as plusieurs cordes à ton arc, alors comment te définirais-tu ?

Je suis thérapeute et coach sur Lyon depuis 6 ans.

Je propose 2 types d’accompagnements : individuels et en groupe.

  • Individuel : je pratique le soin énergétique, les lectures akashiques, et m’intéresse également aux états de conscience modifiés comme l’hypnose, la méditation et le chamanisme.
  • Groupe : j’organise en parallèle des ateliers et des stages en groupe autour de ces domaines. Et pour finir, je suis guide officielle de la Casa de Dom Inacio au Brésil, auprès du medium guérisseur Joao de Deus.

Comment cela t’es venu? J’imagine que tu as eu une, voire d’autre(s) vie(s)?

Mon parcours en quelques mots… J’ai toujours été passionnée par les domaines de la spiritualité, de la conscience, des états de conscience modifiés/ élargis, de l’univers et du sens de la vie.

©Amélie Dodinet

Toutes ces questions je me les pose depuis ma plus tendre enfance car je suis intimement persuadée que lorsque nous sommes enfants nous savons déjà tout : ce pourquoi nous nous sommes incarnés ici et ce que notre âme est venue expérimenter. Je pense aussi que nous savons quels rêves nous sommes venus réaliser. Mais comme beaucoup de personnes, je me suis éloignée de ce sujet et notamment de par mes études… J’avais la chance d’être douée à l’école, ce qui fait que ma famille et mes professeurs me poussaient à faire des études, et comme à l’époque les écoles de médiumnité n’existaient pas, je me suis tournée vers la communication et le marketing.

Et du coup comment le virage s’est effectué, si je puis dire ?

Comme je l’ai dit précédemment, j’avais deux types d’enseignements, l’école avec un grand E et les personnes qui avaient des connaissances ésotériques. Une partie de moi était complètement dédiée aux études et l’autre au spirituel. Enfant, j’ai eu pas mal de problèmes de santé et mon père me magnétisait, me massait, « il chassait le mal » avec ses mains.

©Amélie Dodinet

C’est donc une histoire de famille si je comprends bien ?

En effet, mon père en plus de me magnétiser, avait un don de sourcier, il m’a expliqué comment trouver les sources d’eau. Et ma grand-mère, elle, calmait les douleurs et chargeait les pierres. En plus de cela, ces personnes avaient également la main verte ! Je me suis dit que si dans cette famille tout le monde y arrivait, je devais pouvoir le faire aussi. Donc oui, c’est vrai, j’ai grandi dans un environnement propice mais limité. Je ne pouvais parler de médiumnité par exemple…

Et tes choix de vie professionnelle dans tout ça ? Tu as tout plaqué ?

Prépa HEC, école de commerce sur Lyon en marketing et communication, plusieurs métiers se sont enchaînés, j’étais douée dans ce que je faisais mais la passion n’était pas au rdv. Je ne vibrais pas. J’avais la sensation que personne n’était passionné, alors je me suis dit que cela était normal. Mais, au fond de moi, une petite voix résonnait en moi, me disant « non » ! Il me manquait une certaine nourriture de l’âme malgré mes lectures et accomplissements, je ressentais un vide. Burn-out, mes mauvaises expériences professionnelles m’ont amené à la fin d’un cycle de moi-même. J’ai une immense gratitude pour cela.

 Le grand voyage commence ici…

©Josef Grunig

En 2008, Amélie sent un appel vers l’étranger. Direction l’Australie qui sera pour elle le début d’un enchaînement de recherches et de découvertes, mais surtout la découverte du soi !

©Alexandra BRIEZ

La suite dans le prochain épisode …

En savoir plus sur Amélie ici !

Rendez-vous sur Hellocoton !