Like

Le monde est mon pays II

Chaque vacance approchant, que ce soit en soirée ou au bureau c’est toujours la même question, “Tu pars où cette année ?”. Il y a ceux qui restent dans l’hexagone, ceux qui choisissent une destination classique et les autres. Ceux qui partent à la découverte d’une autre culture, d’un pays moins tendance, qu’il est souvent difficile de situer sur la carte du monde.
Sakartvelo ! Ce nom ne vous dit rien j’imagine. Normal, il s’agit du nom utilisé par la population locale. La nouvelle perle du Caucase. Toujours pas ? Allez, fin du teasing, bienvenue à la découverte de la Géorgie !
Comme vous, nous ne connaissions pas spécialement ce pays. Mais les discussions sur les vacances aident quand internet ne t’a pas permis de décider où partir avec tes amis. Tu parles de ton voyage en Jordanie, on te parle de son voyage en Géorgie. Plus la présentation passe, plus tu es attentif et en rentrant tu tapes le fameux “que faire en Géorgie”. Merci Google ! Puis tu vois les photos magnifiques de ce lieu méconnu, les différentes activités, tu t’aperçois qu’il y a la mer, la montagne… Direction les sites comparatifs pour prendre ton billet au meilleur prix et c’est parti. Dix jours à trois, roadtrip !

 

1 – C’est pas sorcier

La Géorgie est difficile à mettre dans une case de part son emplacement. Ancienne colonie soviétique, située en Europe de l’Est et en Asie. Mais d’un point de vue culturel et politique, elle est considérée comme européenne. D’ailleurs, pour les amateurs de foot, la Géorgie participe aux qualifications dans la zone euro. Mais elle a son histoire ! Considérée comme l’un des plus anciennes civilisations, elle est passée par de nombreuses guerres, annexions, indépendances etc. Mais c’est en 1991, suite à l’éclatement du bloc soviétique qu’elle redevient indépendante définitivement. Enfin presque… Car elle n’est pas libre à 100%. Les pays frontaliers, Russie, Azerbaïdjan, Arménie et Turquie ont des vues sur le pays. D’ailleurs, 30% du territoire est réparti entre ces pays. Nous avons eu la chance de rencontrer un homme politique géorgien qui lutte et milite pour les frontières du pays afin d’éviter qu’il soit divisé. Mais assez de contexte géopolitique… Vous serez bien mieux renseignés sur internet. Place au pays et ses habitants !

2 – La capitale

Le plus grand débat du séjour, comment prononcer Tbilisi. Initialement, il n’y a qu’une prononciation exacte. Pendant dix jours de notre côté, il y en a eu trois, liberté d’expression. Atterrissage sur la capitale, ville la plus remuante. Beaucoup de choses à faire et à voir, donc vous pouvez y rester plusieurs jours. Les incontournables ?

  • Les bains de souffre traditionnels, très agréable avec les massages traditionnels.

 

  • La Cathédrale de la Trinité, qui est la plus grande et la plus belle de Tbilisi. Fondée en 2004 et appartement à l’église orthodoxe, elle fait partie des nombreuses cathédrales de la ville.

 

  • Autres édifices très présent dans la capitale et le pays, les monastères. En effet, les Géorgiens sont très croyants. Si vous devez n’en visiter qu’un ? Celui du Mont Jvari. Quelle vue… Rien à envier à celle de Montmartre.

  • Prenez le funiculaire (ou les marches pour les plus sportifs) et monter sur les hauteurs de la ville pour admirer la vue magnifique de la capitale géorgienne. Là où est posée la statut de la “Mère de la Géorgie”, la protectrice de la ville et du pays.

Résultat de recherche d'images pour "statut en haut de tbilissi"

  • Sinon prenez le temps de vous balader dans les parcs, les rues pavées et piétonnes. Chaque bar/restaurant propose ses spécialités comme les Khinkalis, le khachapuri ou encore les mtsvadi mais aussi de la nourriture plus “américanisée” ainsi qu’un très bon narguilé. N’hésitez pas non plus à goûter le vin blanc local.

3 – La montagne

C’est sûrement les plus beaux paysages du pays, mais aussi les plus difficiles d’accès. Pour être libre, nous avions loué une voiture… Mais que les routes sont difficiles et abîmées ! Une crevaison, la frayeur d’une deuxième mais ça valait le coup.

  • Kazbegi : La route est longue et périlleuse. La montée à pied de 45 minutes est raide mais une fois la haut, vous n’aurez aucun regret.

 

  • David Gareja Monastery : d’un côté la Géorgie, de l’autre l’Azerbaïdjan.  Ou comment faire un long périple dans les montagnes à 20 km/heure. Mais regardez pourquoi !

4 – Melting pot

Une fois tout cela fait, sachant que vous pouvez à chaque fois le faire dans la journée et revenir profiter de la capitale le soir, il est temps de partir. Vous pouvez passer à Gori où se tient le musée dédié à Joseph Staline (né en Géorgie). Arrêtez vous à Borjomi pour visiter son parc naturel, se baigner dans la rivière et partez faire du rafting non loin de là.

Ensuite partez à Kutaisi pour découvrir les magnifiques caves de Prométhéus, un très beau site de spéléologie. Attention à la fermeture le lundi ! Vous pouvez aussi faire non loin de là du canyoning.

Parce que les vacances sans repos ne sont pas des vacances, il faut terminer par Batumi. Une station balnéaire qui ne cesse de se développer. Profitez des jolies guest house en face de la mer Noire. Au programme, plage, bar, restaurant, jet ski et toutes activités pour se détendre.

Nous remercions tous les Géorgiens que nous avons rencontrés pour leur hospitalité, leur gentillesse et leur écoute. Champion de rafting, homme politique, gérante d’un salon de massage, d’une guest house, d’un bar et plein d’autres. L’accueil qui nous a été fait n’a fait que confirmé notre choix de venir visiter votre magnifique pays. Les prix y sont abordables et j’espère que beaucoup pourront venir le visiter. En attendant le prochain départ, n’oubliez pas “le monde est notre pays”.

Rendez-vous sur Hellocoton !