21

Le Comptoir des Marronniers, le bouchon lyonnais à ne pas manquer !

Descendons le Rhône et la Saône, là où la confluence des ses 2 fleuves nous débarque en capital des gones, dans la ville où l’on fête les lumières et une cuisine de savoir faire. Une bonne odeur, d’excellentes saveurs … Le Comptoir des Marronniers, c’est la brasserie bouchon à ne surtout pas manquer !! Direction la ville de Lyon, où nous rencontrons Marjorie, une propriétaire culinaire de caractère … Pour rappel un bouchon est un restaurant où se mêle qualité des produits et convivialité dans la pure tradition des recettes lyonnaises.

Interview savoureuse d’une propriétaire à la personnalité relevée !

Débarquée entre 2 services dans l’atelier des artistes, siège une décoration contant l’histoire de Lyon, de sa gastronomie, de ses chefs…. Un petit musée à ciel ouvert.

Notre chère Marjorie nous a tout d’abord conté l’histoire du bouchon LA VRAIE (vous n’imaginez pas tout ce qu’il est possible de lire à ce sujet !) puis sa petite histoire avec la cuisine Made in Lugdunum.

Marjorie : Déjà, Mr Paul nous a quitté il y 2 semaines et a toujours revendiqué cette descendance de « cuisine bouchons ». Il a été l’un des pionniers du rayonnement culinaire de notre région, de cette cuisine traditionnelle typique et, pour cela, nous pouvons encore lui dire MERCI (NDLR : Ici en terres lyonnaises Mr PAUL est le surnom de Mr Paul BOCUSE.). Alors pour la petite histoire, apparemment l’origine du terme bouchon viendrait des auberges lyonnaises mettant à disposition de la paille pour bouchonner les chevaux des voyageurs.

Alexandra : La prochaine fois, je viens à cheval, promis ! Et la restauration alors, est-ce une vraie vocation au départ, d’où cela vient et pourquoi dans ce restaurant ?

Marjorie : Au départ je suis une professionnelle de l’immobilier… Mais pour ma part, le feu sacré de la restauration s’est transmis de mère en fille. En effet, ma maman a toujours été chef d’entreprise en hôtellerie restauration et j’ai donc travaillé avec elle entre autres ! Comme tu l’as justement dit, c’est une vocation mais aussi une passion. Par contre, ma vie c’est à 97.3% mon restaurant, c’est un choix, certes, mais c’est mon choix ! Concernant le Comptoir, mon ancien patron a cherché à vendre, l’opportunité de racheter s’est tout simplement présentée à moi.

Alexandra : Vous avez donc gardé la stratégie culinaire du restaurant si je puis dire ?

Marjorie : Je revendique notre cuisine de produits frais ! Nous sommes un bouchon, certes, mais un bouchon régional car notre carte n’est pas uniquement composée de plats basés sur les abats et autres traditions purement lyonnaises. Nous avons vocation à proposer une cuisine traditionnelle régionale avec des produits frais méticuleusement choisis. Et bien évidemment une cuisine c’est aussi les bons vins pour l’accompagner.

Alexandra : Etant dans la rue des Marronniers, l’une des plus anciennes rue de bouchons de Lyon…. Votre établissement n’est quasiment jamais fermé, la cadence est énorme ici !!

Marjorie : C’est peu de le dire… Nous sommes ouverts 354 jours dans l’année et réalisons jusqu’à 270 couverts jours. EXIT la Fêtes des Lumières qui peut faire monter les enchères à 650 couverts par jour !

MMMMenu…

Vous en avez l’eau à la bouche… La carte en image c’est juste ici (enfin une petite partie)…

Poitrine de cochon fondante, Croustillant au Saint Marcellin, Black Angus au poivre vert Malabar, Filet d’omble chevalier rôti… Tarte aux pralines de Saint Genix, Charlotte aux 2 fraises…

Vous aussi, vous en avez déjà l’eau à la bouche ! Je vous laisse découvrir sur place la cave aux breuvages ….

Personnellement, j’ai quasiment tout goûté mais …. une chose est sûre, vous ne pouvez y aller sans savourer la poitrine fondante de cochon (rien qu’en l’écrivant, et cela fait déjà 2 fois, j’ai le goût de ce délice) ou encore le feuilleté de boudin blanc, un mets qui n’est pas présent à toutes les saisons… La restauration, c’est aussi une collection !

3, 2, 1 DEGUSTEZ

Et oui mes petits, dans LA PLUS ANCIENNE RUE des bouchons de Lyon, la rue des Marronniers, réside une restauratrice qui a su allier cuisine de qualité & travail acharné, sans jamais relâcher. Tout comme pour Mr PAUL, je vous rends hommage ma chère Madame.

Alors, courez vite jusqu’au COMPTOIR DES MARRONNIERS au n°8 de la rue des Marronniers dans ma belle ville de Lyon, capitale gastronomique française pour vous émoustiller les papilles.

En plus de la farandole de plats, qui ont fait de moi une de leurs adsuetas, le prix fait que tout le monde sourit. #dicolatin

https://www.istockphoto.com/fr/photo/place-bellecour-lyon-gm458978139-21020682

LE MOT DE LA FAIM

« Voulez-vous réussir dans l’art de manger que je professe ? Ayez un bon château dans l’Auvergne ou dans la Bresse, Ou près des lieux charmants  d’où Lyon voit passer Deux fleuves amoureux tout prêts de s’embrasser. Vous vous procurerez sous ce ciel favorable, Tout ce qui peut servir aux douceurs de la table » Joseph BERCHOUX, 1760-1838, poète, humoriste est l’inventeur du mot : « gastronomie ».

Le Comptoir des Marronniers

8 rue des marronniers

69002 Lyon

04.72.77.10.00