3

Le 72e Festival international du film de Cannes est ouvert

L’affiche

On y voit Agnès Varda perchée sur son assistant, sur le tournage de son premier long métrage : La Pointe Courte, à 24 ans en août 1954. Une photo en noir et blanc recolorisée en orange et violet.

Le film d’ouverture

Le plus important festival de cinéma au monde a ouvert ses portes hier soir avec la projection de The Dead Don’t Die, une comédie de zombie déjantée, avec le toujours surprenant Bill Murray, de Jim Jarmush (à qui l’on doit Dead Man 1995, ou Broken Flowers 2005). Ce film a été projeté hier dans plus de 600 salles qui ont retransmis la cérémonie d’ouverture.

Le quota de femmes

La compétition est un section de la selection officielle concourrant pour la Palme d’Or. 21 films sur un total de 1845 films visionnés parle comité de selection. Elle comporte 4 films de réalisatrices dont un premier film (celui de Ladj LY : Les Misérables). Loin de la parité homme-femme, ce chiffre est en nette progression par rapport à l’an dernier où Cate Blanchett (alors présidente du Jury) avait monté les marches accompagnée de 81 femmes de la profession, dont Agnès Varda qui nous a quittés récemment, représentant les 82 films de femmes sélectionnés en compétition à Cannes depuis 1946 (sur 1727 films en compétition en tout, ce qui ne fait que 5%). Ce changement est du à l’impulsion du collectif 50 50 pour 2020 (http://www.5050×2020.fr/ ), qui prone la parité au sein des instances cinématographiques (studios, festivals, écoles de cinéma…) si ce n’est dans la competition du festival de Cannes laquelle reflète directement la proportion de femmes laissées aux commandes de films par la profession. C’est en ouvrant les portes aux femmes dans les conseils d’administration, les comités de selection, les jurys… que le monde du cinéma a une chance de changer et promouvoir davantage de diversité à l’écran.

https://www.festival-cannes.com/fr/infos-communiques/communique/articles/le-72e-festival-de-cannes-en-chiffres

La compétition

On ne sait pas de quoi sont fait ces nouveaux films, qui pour la plupart sortent tout juste de la salle de montage. Mais on peut toujours se réjouir du retour des habitués des festivals ou de l’arrivée de nouvelles têtes.

Les habitués de Cannes, avec 2 palmes d’Or à leur actif chacun : Ken Loach (avec Sorry We Missed You) et les frères Dardenne (avec Le jeune Ahmed). Ainsi qu’ayant remporté la palme une fois : Quentin Tarantino pour Pulp Fiction en 1994 (aujourd’hui avec Once Upon a Time… in Hollywood), et Abdellatif Kechiche pour La Vie d’Adèle en 2013 (aujourd’hui avec Mektoub, my love : Intermezzo)

Il y a encore Pedro Almodovar (avec Douleur et Gloire), Arnaud Desplechin (avec Roubaix, une lumière), Terrence Malick (avec Hidden Life), Elia Suleiman (avec It Must Be Heaven), Jessica Hausner (avec Little Joe), Bong Joon-Ho (avec Parasite), Marco Bellocchio (avec Le Traitre), Xavier Dolan (avec Matthias et Maxime) …

Quant aux nouveaux : Mati Diop (avec Atlantique), Ladj LY (avec son premier film Les Misérables), Diao Yinan (avec Le lac aux oies sauvages)…

Le jury

Cette année le président est Alejandro IÑÁRRITU (réalisateur méxicain de Amores Perros, 2000)

Il est accompagné de 4 femmes (dont 3 réalisatrices !) et 4 hommes, comme la parité le veut.

Kelly Reichardt (réalisatrice américaine de Wendy et Lucy, 2008). Alice Rohrwacher (réalisatrice italienne de Heureux comme Lazarro, 2018). Maimouna N’Diaye (réalisatrice et actrice du Burkina Faso). Elle Fanning (actrice hollywoodienne).

Chez les hommes : Robin Campillo (réalisateur français de 120 battements par minute, 2017). Yorgos Lanthimos (réalisateur grec de La Favorite, 2018). Pawel Pawlikowski (réalisateur polonais de Cold War, 2018). Enki Bilal (auteur de BD et réalisateur français de Immortel, ad vitam, 2004).

Les films de Cannes que vous pourrez bientôt voir en salle

Le film d’ouverture est automatiquement sorti en salle le jour même, comme à son habitude.

Le 17 mai sort Douleur et Gloire (déjà sorti en Espagne) de Pedro Almodovar, célèbre pour Femmes au bord de la crise de nerfs (1988), Tout sur ma mère (1999), La piel que habito (2011)…

Samedi 22 mai, sortiront Le jeune Ahmed, des frères Jean-Pierre et Luc Dardenne, ainsi que Les plus belles années d’une vie (hors compétition) de Claude Lelouch qui remet devant la caméra le couple d’Un homme et une femme (Palme d’Or en 1966), Anouk Aimée et Jean-Louis Trintignant. Ce qui fait de cette suite officielle le films de fiction le plus long de l’histoire, filmant des acteurs à 53 ans d’intervalle, comprenant l’épisode intermédiaire : Un homme et une femme, 20 ans déjà (1986)

Le 24 mai sortira Sibyl de Justine Triet, avec Virginie Efira et Adèle Exarchopoulos

Le 29 mai sortira le biopic d’Elton John, Rocketman, de Fletcher

Le 5 juin sortiront Parasite de Bong Joon-ho, film coréen du sud, et Être vivant et le savoir (hors compétition) d’Alain Cavalier.

Le 14 juin sortira sur Amazon, la série de Nicolas Winding Refn : Too Old To Die Young

Le film le plus long

Mektoub : intermezzo (en competition) : 4h. C’est la suite du film de Kechiche : Mektoub my love, Canto Uno (2017), qui faisait déjà 3h.

Les 25 ans de La Cité de la Peur (1994)

Avec une carioca géante organisée sur la plage

Rendez-vous sur Hellocoton !