1

La vérité sur l’allaitement maternel

Alors que l’Organisation Mondiale de la Santé préconise un allaitement exclusif jusqu’à l’âge de six mois, la majorité des jeunes mamans arrêtent d’allaiter après seulement un mois. Manque d’information, de suivi ou décalage entre attente et réalité, les raisons sont nombreuses. Focus sur les réalités de l’allaitement maternel au travers de mon expérience de jeune maman.

Allaiter : une préparation indispensable

En France, le personnel médical n’est pas suffisamment formé pour conseiller et accompagner ua mieux les jeunes mamans qui souhaitent allaiter. C’est un fait. On vous dit que c’est un bon choix, le meilleur pour votre enfant, sans vous donner de détails sur ce qui vous attend réellement. En effet, comme on se prépare à accoucher, il faut se préparer à allaiter parce que çà n’est pas toujours une partie de plaisir. J’en ai fait l’expérience. J’ai découvert certaines choses sur le moment et j’avoue que j’aurai aimé qu’on m’informe avant. N’hésitez donc pas à vous documenter et à suivre des réunions sur l’allaitement maternel qui sont parfois organisées dans les maternités, et ce dès le début de votre grossesse pour éviter les mauvaises surprises.

Source: enfancejoyeuse.fr

Allaiter : pourquoi c’est difficile

Soyons clairs : j’adore allaiter ma fille. Mais j’ai du passer des étapes difficiles et j’ai voulu abandonner mille fois. D’abord parce que les débuts ont été douloureux. Et oui, c’est parfois douloureux. Crevasses, engorgement,… L’allaitement doit se mettre en place et la maman doit apprendre les bonnes positions et la bonne fréquence pour les tétées. Pour moi, ce fut les crevasses dues, selon les puéricultrices de la maternité, à un mauvais positionnement du bébé pendant le repas. Je pense aussi que ma poitrine devait d’habituer aux assauts de ce petit vampire affamé.

Il y a aussi les pics de croissance. Ils sont nombreux au début de la vie de bébé qui va réclamer plus de nourriture. Plus de biberons pour le lait en poudre et donc plus de tétées pour le lait maternel. Beaucoup plus de tétées. L’enfant peut parfois enchaîner les repas, ne laissant que quelques minutes de répit à sa maman et ce de jour comme de nuit. Résultat : la fatigue s’installe et on peut rapidement perdre pied. D’où l’intérêt de savoir tout cela avant de prendre la décision de l’allaitement. Le rôle du conjoint est également important. IL devra prendre le relais sur les différentes tâches de la maison pour vous permettre d’être à 100% avec bébé.

 

Source : melmelboo.fr

 

Allaiter : pourquoi c ‘est merveilleux

Et oui çà l’est. Difficile de croire que je puisse écrire cela après la description que je vous ai faite de l’allaitement ! Et pourtant c’est ce que je pense. Car au delà de toutes ces difficultés, vous allez créer un lien unique avec bébé. Vous allez être, non seulement sa source de nourriture, mais aussi de réconfort quand il sera fatigué ou inquiet. Vous allez fusionner et ne former qu’un bloc. De même, vous aurez la satisfaction de voir votre enfant se développer, grandir et évoluer grâce à ce bon lait que vous lui apportez. Le comble du bonheur pour une maman. Vous aurez également une poitrine généreuse. Profitez en pour mettre vos plus beaux décolletés avant la fin de votre allaitement…

Source: pinterest .fr

 

Allaiter, au delà de l’image idyllique que l’on s’en fait, reste aussi une grosse responsabilité et prend beaucoup de temps et d’énergie à la maman qui peut parfois se sentir seule et dépassée. Si vous choisissez de nourrir bébé, il vous faudra être entourée (sage-femme, conjoint) et bien informée. Il est important aussi de suivre votre instinct. En effet, vous êtes la seule à savoir ce qui est bon pour votre enfant. Après avoir lu beaucoup de livres et vu des émissions sur le sujet, j’ai décidé de suivre certains conseils et de laisser faire mon instinct maternel pour le reste. C’est ce qui me permet aujourd’hui de vivre un allaitement plus serein et d’avoir ma propre organisation, adaptée à ma fille.

Et si vous décidez d’arrêter pour quelque raison que ce soit, ne culpabilisez pas. Mieux vaut un bébé nourrit au biberon par une maman en forme qu’un bébé nourrit au sein par une maman épuisée et déprimée !

Rendez-vous sur Hellocoton !