Like

La petite histoire du maillot de bain #10

Depuis la nuit des temps, la mode suit les moeurs des différentes époques et bien souvent, les enjeux vont beaucoup plus loin qu’un simple effet de style ! L’histoire du maillot de bain ne déroge pas à la règle : ses transformations sont les résultats de la bienséance.

Le maillot de bain est né dans les années 1850 pour assouvir les envies de l’aristocratie : lasses de la vie en ville, ils décident d’aller se détendre près des plages.
Pour rester dans la convenance, les femmes se baignaient en “costume de bain”. A cette époque, seules les prostituées et les paysannes montraient leur peau, l’exposant ainsi au soleil. Le “costume de bain” se composait de six pièces : un pantalon bouffant jusqu’aux genoux, une chemise large à manches courtes, une ceinture, un bonnet, des bas et des chaussures.
Pas très hygiénique vous dîtes ? Peu importe, l’objectif premier était avant tout de se couvrir entièrement le corps.

Archives

Archives

Annette Kelerman en maillot de bain moulant !

Avec l’ère industrielle, les moeurs s’allègent tout comme le maillot de bain et la bourgeoisie accède enfin aux plages. Il aura fallu attendre 1905 ! Date à laquelle, Annette Kelerman s’exposa en maillot de bain 1 pièce moulant, sur les plages de Boston.
Le prix à payer ?  Une exclusion et des poursuites en justice …
Mais la révolution était lancée ! Le maillot de bain 1 pièce se démocratisa à travers le monde et Carl Jantzen innova. Une nouvelle matière élastique pour le concevoir et plus près du corps.

En 1936, l’arrivée des congés payés permit à la classe ouvrière de partir en vacances et le maillot de bain se raccourcit encore un peu plus ! Dans les années 1949, on vit des actrices telles que Lana Turner en maillot de bain 2 pièces. Soit 90 ans après le premier modèle…

1946 : le Bikini !

Nous devons cette pièce incontournable de notre garde-robe à Louis Réard. Il créa son premier modèle échancré sur la stripteaseuse Micheline Bernardini. Le nom vient de l’atoll de Bikini sur l’île Marshall  où s’effectuaient quelques jours plus tôt des essais nucléaires. Il sera vendu dans une boîte d’allumettes avec le slogan “Le Bikini, la première bombe atomique“. Coût de génie marketing !

home.bt.com

C’est alors qu’éclata une discorde pour un simple bout de tissu : d’un côté les femmes de l’après-guerre  -celles qui voulaient disposer de leur corps librement-  et les anciens. Le Bikini devient alors (tout comme la jupe) le pure symbole de l’émancipation !

Aujourd’hui, le maillot de bain s’est généralisé. Impossible de passer à côté… Avec ses formes variées et ses couleurs pop, on les achèterait bien tous !