2

La petite histoire #71 : le tutu

Discret, le tutu n’en est pas moins un indispensable de la tenue de la danseuse classique. Mais d’où vient-il ? Quelle est son histoire ? Remontons dans le temps 2 siècles plus tôt.

C’est en 1832 que ce vêtement emblématique de la danse classique voit le jour, lors d’une représentation de La Sylphide à l’Opéra de Paris. En effet, la ballerine Marie Taglioni, qui incarnait le personnage de la sylphide, eut l’idée de porter une jupe montée sur plusieurs jupons.

Tutu porté par Marie Taglioni
Marie Taglioni et son tutu ©Wikimedia

Coup de coeur pour les ballerines : la tenue est adoptée et va jusqu’à devenir un symbole. Pourtant, ce n’est que près de 50 ans plus tard que le vêtement trouve son appellation.

Pourquoi « tutu » ?

À vrai dire, on ne sait pas réellement d’où vient ce mot… Mais plusieurs pistes subsistent aujourd’hui. La première serait que le mot « tutu » viendrait de « tuile », la matière dans laquelle était réalisée le vêtement. La deuxième version défendue par quelques historiens, serait une blague grivoise réalisée par quelques abonnés de l’Opéra de Paris : « Panpan tutu ». Trololo.

Quelle taille pour le tutu ?

Pendant très longtemps, le tutu s’est porté long, comme celui qu’avait pu porter Marie Taglioni. Il répond d’ailleurs à des règles très strictes : il doit être composé de plusieurs jupons de 50 à 60cm de hauteur, contenir deux rangées de tarlatane, une sorte de mousseline fine mais rigide, allant de 5 à 6 mètres de tour. Le tout est noué à la taille par un ruban de 15 cm de large.

Néanmoins, le tutu se raccourcie après la seconde guerre mondiale. Deux raisons : donner plus de liberté aux mouvements des danseuses et garantir leur sécurité, notamment lors d’incendies (les scènes étant éclairées au gaz, aux bougies et/ou aux lampes à huile). Enfin, il faut dire que cela arrangeait tout le monde d’un point de vue budgétaire, la guerre ayant laissé derrière elle une pénurie de tissus.

Et aujourd’hui ?

De nos jours, on différencie les danseuses étoiles des autres ballerines. Les premières portent des tutus en mousselines, tandis que les secondes, ont des tutus en organza ! Ils ne sont plus portés lors des cours de danse et sont uniquement réservés aux représentations/spectacles de danse.

Il existe deux types de tutus : le tutu plateau (court) et le tutu long. Le premier est soit à cerclette (tutu français fait de tulle souple qui retombe en forme de cloche), soit à galette (tutu anglais fait de volants raides qui forment une ligne horizontale). Les tutus longs sont plutôt portés lors de ballets romantiques.

Petit à petit, le vêtement a su faire sa place dans le monde de la mode pour s’ouvrir à de nouvelles cibles. De la fashion victime à la sportive, il n’y a qu’un pas ! On se rappelle notamment la tenue de Serena Williams lors de l’US Open de 2018, signée Nike x Virgil Abloh.

Serena Williams et son tutu US Open 2018
Serena Williams et son tutu Nike x Virgil Abloh lors de l’US Open 2018. ©Getty Images
Rendez-vous sur Hellocoton !