4

La petite histoire #68: Le Gin Tonic

Embarquons pour le dernier opus alcoolisé de cet été. Alors, si je vous dis que boire du gin c’est de la médecine ? Créé en 1650 aux Pays-Bas par le Docteur Franciscus Sylvius (1614-1672), l’eau-de-vie de Genièvre se révéla par la suite encore plus utile associée à de la quinine.

© Fine Arts America, 

 

Des tropiques aux rosbifs

L’empire britannique, les guerres maritimes, le 18ème siècle, la compagnie anglaise des Indes… A moins que vous ne préféreriez : paludisme, malaria, scorbut…

Mais, l’eau tonique est passée par là ! Cette dernière contient naturellement de la quinine dont on se sert sous les tropiques pour lutter contre les maladies citées précédemment. En revanche, le goût de la quinine comme vous le savez peut-être est assez amer. Alors, on la mélange avec du sucre, de l’alcool, du type gin ou rhum, afin qu’elle soit plus agréable en bouche.

© Antipaludiques E Monsite

Les militaires et autres colons deviennent friands de ce mélange, mais pas que pour ses vertus thérapeutiques. En plus, vous le savez déjà mais le gin étant transparent ainsi personne ne savait si c’était de l’eau ou de l’alcool.

La légende relate aussi que l’amiral Nelson, lors d’une bataille face à la France, aurait décidé de mélanger le citron au sucre avec notre cher alcool, afin de revigorer et soigner tout son petit monde, et ainsi emporter la victoire !

© Ma Biblio Hypothèse

Au passage, nous citerons Churchill : « Le gin tonic a sauvé davantage de vies et d’âmes anglaises que tous les médecins de l’Empire ».

©La Libre

Mais… les Anglais deviennent un peu accros à ce cocktail ce qui entraîne un nombre croissant de cas d’alcoolisme. 1756, le gouvernement british décide donc de prohiber la fabrication du gin. Se faisant il permet à la contrebande bas de gamme de faire surface ce qui provoque des effets dévastateurs. Néanmoins, la loi ne fût supprimée… qu’en 1960 !

 

Des safaris aux soirées festives

© Exoticca

À l’heure actuelle, le gin tonic est un des grands classiques des soirées cocktails, mais pas seulement. Il est également plébiscité lors de safaris. En effet, son amertume donnant à la peau un goût amer, il est de bon ton d’en boire pour éloigner les insectes et notamment les moustiques peu friands de son goût.

© Tour Monde

La recette selon le carnet des bars

  • 6 cl de gin ;
  • 4 cl de jus de citron ;
  • 12 cl d’eau gazeuse ;
  • 2 cl de sirop de sucre de canne ;
  • 1 rondelle de citron ;
  • 4 glaçons.

© Femme Actuelle

 

Conclusion en chanson

« Deux gin tonics… merci beaucoup… 
Quelle heure est-il ? Ça va et vous ? 
Air de blues sur piano triste 
Je n’entends pas ce que vous dites… 
Aller-retours cosmopolites 
Dans ce bar de grand hôtel »

Françoise Hardy, Gin Tonic, 1980

 

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !