4

La petite histoire #63: les 24h du Mans

Monaco et son Grand Prix, Indianapolis et ses 500 miles… La course automobile n’a pas fini de faire des tours de circuits. Mais 24h non stop ? Impossible n’étant pas français, nous avons créé LA course et relevé le challenge ! Pilotons ensemble jusqu’au Mans, afin d’appréhender les virages de cette épopée fantastique !

©Auto Moto

1922, de quelques mots à une course auto

À l’époque, Georges Durand, secrétaire général de l’Automobile Club de l’Ouest, Charles Faroux, rédacteur du journal de l’Auto et Émile Coquille, administrateur de la société Rudge-Whitworth, tout 3 malheureusement décédés depuis, émettent l’idée d’un Grand Prix d’endurance de 24h, au Grand Palais, lors du fameux salon de l’automobile. Le circuit du Mans sera choisi naturellement car il a déjà accueilli le Grand Prix de l’Automobile Club de France 1 an plus tôt.

©ccfa

1923, accrochez vos ceintures

©Michel Vaillant.com

 Les 26 et 27 mai 1923, pour son premier tour de piste, les 24h du Mans se composent de 17 constructeurs dont 15 sont français, avec un nombre total d’engagés s’élevant à 33. Malgré une météo bien loin de celle de Monaco, 30 voitures se classent face à un public peu présent.

1926, « en voiture Simone »

Avant de revenir à nos moutons, petite explication de cette mythique expression.

©Parci Parla

À l’origine de “en voiture Simone”, il y a, vous vous doutez bien, une Simone et non pas une Julie ! En effet, dans les années 30, Simone Louise de Pinet de Borde des Forest a été une des premières femmes pilote automobile. Et, c’est notre cher animateur télévision, feu Guy Lux qui, en 1961 pendant l’émission d’Intervilles, consacra l’expression envers Simone Garnier, co-présentatrice.

©BFM TV

Ainsi, nous utilisons cette expression ce jour car c’est à partir de 1926 que cette course, la plus prestigieuse au monde va devenir vraiment populaire.

Un galop d’essais pour les plus grands

©Sport Auto

Au départ, le circuit du Mans attire la sophistication automobile et permet aux marques les plus grandes des essais incroyables. Nombreux sont les systèmes actuels qui virent le jour aux 24h : turbocompresseurs, freins à disque, boîtes de vitesse… En matière de technologies automobile, cet évènement est un précurseur. Aujourd’hui, avec l’avènement du marketing, il est un enjeu commercial immense, un coup de pub pouvant assurer un chiffre d’affaire.

©France Racing

Roulez des mécaniques

©Dauphiné Libéré

Notons alors que le concept de 24h, au départ, demeure inédit. Ainsi, notre cher circuit va inspirer la création de nombreuses courses grâce à son format : Daytona, Nürburgring, Spa-Francorchamps. D’ailleurs, depuis 2012, l’épreuve est intégrée au championnat du monde d’endurance FIA (Fédération Internationale de l’Automobile). Et si nous en croyons la « National Geographic Society », les 24h du Mans sont l’évènement sportif et mondial number one ! #MadeInFrance

Édification : la passerelle Dunlop

©Passions Mans

La passerelle Dunlop mérite un plébiscite pour devenir un monument « sportivement » historique. Créée dès la première édition du Mans, elle en est un symbole, voir même LE symbole de cette course mondiale. Malgré toutes les modifications de tracé que le circuit a connu, elle est toujours là, au moins la courbe qu’elle enjambe porte son nom !

Vroum Vroum

J’entends là, déjà, le son de beaux moteurs qui n’attendent que moi. Alors, souhaitons à l’un des plus longs circuits au monde, 13.629 km, une très belle 87ème édition à laquelle j’aurai la chance de participer !

©France TV Sport

Compilation des petites expressions automobiles

©Side Reel…

 

En voiture Simone

Un tête à queue

En dehors des clous

Partir sur les chapeaux de roues

Appuyez (r) sur le champignon

Mettre la gomme

Faire une queue de poisson

Prendre la corde

La place du mort

Couler une bielle

Péter une durite

 

Alexandra BRIEZ, le 05 Avril 2019

Rendez-vous sur Hellocoton !