1

La petite histoire #38 : le chapeau

Véritable accessoire de mode, le chapeau s’est imposé à travers le temps dans les différents continents qui peuplent la Terre. Je citerai un certain Hubert Hess qui a, pour certains d’entre nous, bercé notre enfance : ” Des chapeaux j’en ai des tas, des tas d’jolis chapeaux ! “.

Venons en aux choses sérieuses, mais comment diable le chapeau est-il né ? Quel est le génie qui a eu l’idée de couvrir nos têtes (avec ou sans cheveux) ?

L’origine

C’est durant l’antiquité qu’apparaît le chapeau pour la première fois. Comme beaucoup d’autres objets de mode, le chapeau avait avant toute chose un but utilitaire : celui de protéger la tête de la pluie, du froid et du soleil. Pour la petite histoire, les chapeaux étaient exclusivement réservés aux paysans dans un premier temps.

Le chapeau Pétase est considéré comme le chapeau des voyageurs. Il peut être l’emblème du dieu Hermès s’il a de petites ailes latérales. ©lesbibisdemimi11

Au fil du temps, d’autres protagonistes finiront par le porter et il sera même symbole de pouvoir dans des pays comme l’Égypte, la Mésopotamie ou encore en Perse.

Succès story : petit chapeau devint grand

Le mot chapeau a lui même subi des évolutions : issu de l’ancien français “chapel”, il provient en premier lieu du latin “caput” qui veut dire “tête”. Pour info, les Normands ont préféré garder le terme “cap” qui a donné “bonnet” en anglais. Bah ouais, ils sont comme ça nos normands.

L’amour pour le chapeau grandit d’année en année pour atteindre son apogée des années 1800 à 1960. En revanche, sa croissance a une perte de vitesse au moment de la libération de la femme : le chapeau est jugé trop encombrant, voire ridicule.

Depuis une dizaine d’années, on voit à nouveau les chapeaux habiller nos têtes. Différentes formes, mais aussi différentes couleurs. Étés comme hivers, il n’y a pas de saisons pour le chapeau !

Photo by Alisa Anton on Unsplash

La signification des chapeaux

Les chapeaux ont très souvent renvoyé à une classe sociale. Un peu comme pour les vêtements, il existait une codification : les roturiers ne pouvaient pas porter la même chose que la noblesse. Et aujourd’hui, qu’en est-il ? Plus qu’un moyen de séparer les classes sociales, il est devenu un véritable objet de mode. Le petit plus ? il a gardé son caractère unisexe puisqu’on l’observe aussi bien sur les têtes des hommes que celles des femmes.

Notons tout de même qu’il existera bien évidemment toujours un moyen pour les classes supérieures de se distinguer, notamment par la qualité du chapeau. Néanmoins, il ne s’agit plus de l’objectif même de ce dernier.

Le chapeau est donc tendance mais aussi signe d’élégance … Tradition oblige, chaque année a lieu “Les chapeaux de Diane”, un concours étudiant né lors de la fameuse course hippique du “Prix de Diane”… Signe que le chapeau est complètement intégré à l’élégance à la Française.

Rendez-vous sur Hellocoton !