1

Méditation 2.0, la conquête de l’occident

Dans les magazines, sur internet ou encore à la télévision, tout le monde parle de la méditation. Véritable tendance “Healthy”, elle conquiert les esprits et y creusent des interrogations, des envies, des changements d’habitudes. Comment et pourquoi, cette pratique vieille de plusieurs millénaires s’ancre aujourd’hui dans le monde occidental ?

 

Si la méditation semble être partout, elle reste bien souvent un mystère pour de nombreuses personnes. Longtemps associée à des pratiques orientales, le flou autour de cette dernière persiste.

Qu’est-ce que la méditation ?

La méditation est une pratique mentale ou spirituelle, par laquelle l’attention est portée sur un seul objet, une seule phrase. Elle permet de trouver un sens à ces derniers, mais aussi de se familiariser avec son soi, de manière profonde. Ainsi, son but est de se rapprocher de la paix intérieure, de la vacuité de l’esprit, des états de consciences modifiés, ou encore, et surtout, une relaxation, un apaisement global du mental.

Nul besoin de forcément s’asseoir en position du lotus pour méditer, il s’agit principalement d’un choix. Celui de prendre du temps pour soi, du temps pour redescendre et atteindre un état de bien -être profond. Au fond, tout le monde médite. Si cette dernière se résume à porter son attention sur objet, alors cela est bien commun, quotidien. Tout dépend ce sur quoi nous nous concentrons.

Aujourd’hui encore, elle est au coeur de nombreuses pratiques spirituelles, telles que le bouddhisme, le yoga, l’hindouisme, le jaïnisme, le taoïsme l’islam ou encore le christianisme par exemple. Pour autant, il est important de la dissocier de la religion. Si cette dernière en est une part, elle est propre à chacun et à ses besoins.

Pourquoi cet engouement pour la méditation ?

Si la méditation est une pratique vieille comme le monde, elle n’est pas véritablement une habitude dans nos sociétés occidentales. Et pourtant, depuis quelques années, elle n’est plus réservée aux hippys ou aux professeurs de yoga. Partout, ses mérites sont vantés et sa pratique recommandée. Une vague d’attention qui a rapidement transformé la méditation en tendance. Mais, savoir si l’engouement médiatique a créé l’envie de méditer en Occident, ou si l’envie a créé la déferlante médias, cela serait comme chercher qui de l’oeuf ou la poule est arrivée le premier. Dans une société où tout va vite, où la technologie et les sollicitations sont nombreuses, les Hommes recherchent une porte de sortie, un moyen de faire redescendre la pression. La montée de la méditation est arrivée avec celle du yoga, des pratiques ancestrales reconnues pour leurs bienfaits et l’apaisement qu’elles procurent.

Méditer est devenue synonyme de prise en charge de son bien-être. L’idée n’est plus d’attendre que la société nous fournisse en calme et apaisement, mais plutôt de trouver sa place, de se créer une bulle dans laquelle rien ne nous atteint. Quelques minutes de recentrage pour une concentration accrue, un stress en baisse et un épanouissement certain.

Quels sont les effets possibles sur notre organisme ?

La méditation est particulièrement intéressante de par son effet relaxant. Elle peut aider dans les périodes de stress, d’angoisse, mais aussi de dépression. En effet, la méditation permet de retrouver un bien-être, un apaisement. Avec un mental plus calme, la personne peut plus facilement faire face, y voir plus clair dans sa vie, ses décisions, mais également tout simplement, pouvoir faire la part des choses. Ainsi, l’esprit au calme, le sommeil s’en retrouve amélioré.

Autre bénéfice non négligeable, son impact sur certaines maladies. En complément d’un suivi médical, la méditation semble collaborer à la diminution des douleurs chroniques, l’amélioration des défenses immunitaires, ou des traitements thérapeutiques classiques du cancer ou du sida par exemple.

Mais cela peut aller plus loin. En 2014, Antoine Lutz, chercheur à l’Inserm, s’est exprimé dans Le Point, à propos de ses recherches, de ses résultats. « Nous avons constaté l’amélioration de certaines fonctions cérébrales. Plusieurs études, dont certaines menées par l’équipe de Richard Davidson, ont montré qu’un entraînement soutenu à la méditation de “pleine conscience” accroît les capacités à maintenir son attention sur un objet sans être distrait. Une autre montre que la pratique de la compassion chez des méditants très avancés augmente la synchronisation des ondes cérébrales entre des parties très éloignées du cerveau.” Pour lui, la méditation pourrait servir de modèle dans l’exploration de la neuroplasticité du cerveau. 

Comment pratiquer au quotidien ?

Tous ces effets et explications peuvent donner envie, mais les appliquer au quotidien peut faire peur. Heureusement, la technologie peut nous venir en aide. De nombreuses applications de médiations ont vu le jour ces dernières années. Notre coup de coeur pour les débutants, et plus avancés, est Petit Bambou.  Simple et ludique, elle deviendra votre allié.

Mais vous trouverez également Maman zen, pour les jeunes mamans en stress. Pleine Conscience, une des applications les plus téléchargées, avec 500 000 utilisateurs ou encore Imagine Clarity, avec de véritables conseils de Mathieu Ricard, moine bouddhiste tibétain. Ou enfin, Mindful Attitude, spécialisé dans le contexte professionnel.

En résumé, si la pratique de la méditation a traversé les siècles, c’est parce qu’en tous temps, elle a aidé les Hommes à avancer vers la paix. Avec les autres, mais surtout, avec eux-mêmes. Aujourd’hui, elle conquiert peu à peur l’Occident. Simple tendance ou ancrage sur le long terme, l’avenir nous le dira. Quoi qu’il advienne, chaque pensée positive, chaque minute passée au calme, chaque esprit apaisé, valent bien une petite tendance.

Pour plus de calme, vous pouvez tricoter, avec la tricothérapie, découvrir le nesting,  ou apprendre à décompresser.

Rendez-vous sur Hellocoton !