14

JHO, une marque bio, éthique, responsable et transparente pour nos protections intimes !

Glyphosate, pesticides, désherbants et bien d’autres encore… Des produits que l’on n’aurait pas l’idée de ” consommer “… Et pourtant, beaucoup d’entre nous ignorent encore que la plupart des protections hygiéniques féminines en contiennent. Un fait d’autant plus préoccupant que, lorsque vous optez pour les tampons, ces substances hautement nocives s’infiltrent plus surement encore dans votre organisme, les parois de votre vagin étant particulièrement fragiles et perméables ! Il y a quelques jours, 60 millions de Consommateurs réitérait son alerte car, plusieurs mois après le rapport de l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) qui incitait fortement les industriels de protections périodiques à remédier au problème, le magazine constatait encore et toujours la présence de ces substances chimiques dangereuses pour notre santé.

 

 “Changer les règles” : le sacerdoce de JHO

JHO (entendez ” Juste et HOnnête “), est une start-up nantaise créée en 2018 par deux femmes : Coline Mazeyrat et Dorothée Barth. Le Ticket Mode a eu l’opportunité d’interviewer Dorothée….Un échange hautement instructif !

Coline et Dorothée Fondatrices de @JHO

Le Ticket Mode : “Pourquoi avoir créé JHO ?”

Dorothée Barth : ” Tout est parti du scandale qui a éclaté en 2016. De nombreuses bloggeuses et journalistes dénonçaient l’incroyable composition dont étaient faits nos tampons : cellulose blanchie au chlore, pesticides, phtalates… Rien que du toxique, de surcroît déjà interdits dans la composition d’autres produits du quotidien comme les gels douches !

Le Ticket Mode : ” Avez-vous le sentiment que les choses ont un peu bougé depuis 2016 et que faudrait-il, selon vous, pour que cela change ? “

Dorothée Barth : “ Je pense qu’il y a encore du travail pour une prise de conscience massive. Il faudrait une loi qui oblige toutes les marques à communiquer la composition exacte de leurs produits, ce qui permettrait aux femmes de choisir en toute connaissance de cause. Aujourd’hui, elles sont plus conscientes du problème et du coup changent un peu leurs habitudes. Mais il y encore quelque temps, dénicher des produits bio pour l’hygiène intime était compliqué… Il fallait alors trouver les bons magasins qui en proposaient et ils n’étaient pas nombreux ! De nos jours, avec internet, c’est plus facile…”

Le Ticket Mode : ” Il faudrait peut-être faire du lobbying auprès de certaines personnes ou corps de métiers comme les gynéco… Non ? “

Dorothée Barth : ” Oui effectivement… Mais vous savez, une de mes amies m’a rapporté récemment que son gynéco lui avait répondu “C’est n’importe quoi cette histoire !” Heureusement, les sages-femmes sont très préoccupées par ce problème et du coup sont actives. Globalement, les gynéco femmes sont plus sensibles par rapport à leurs homologues masculins (il y a surement des exceptions mais cela reste anecdotique… En tout cas, c’est ce que nous ressentons au regard des nombreux messages que nous recevons) “.

Le Ticket Mode : ” Parlez-nous de vos produits ? “

Dorothée Barth : ” Nos produits sont fabriqués à partir de coton bio et seulement de coton bio, cultivé en Inde et au Pakistan. Ils sont certifiés GOTS et ICEA (deux labels rigoureux qui confirment l’aspect bio et éthique des produits). Tout aussi efficace que la cellulose blanchie au chlore, le coton s’avère en revanche sans danger pour la santé des femmes “.

Sachez également, chères lectrices, que JHO a pensé à la facilité d’achat. Vous vous rendez sur le site jho.fr et là deux choix se posent à vous :

  • achat au coup par coup (frais de port à votre charge),
  • achat par abonnement (frais de port offerts). Bon à savoir : JHO propose une boite teste gratuite du produit de votre choix (seuls les frais de port sont à votre charge) dans cette formule et si vous êtes convaincues, alors votre abonnement est validé (un abonnement que vous pouvez à tout moment résilier sans contrainte).

Le Ticket Mode : ” Quelles sont vos prochaines ambitions de développement ? “

Dorothée : ” Aujourd’hui nous proposons des protèges-slips, des serviettes hygiéniques mais également des tampons sans applicateur et, depuis peu, avec applicateur. Notre prochain produit sera des serviettes hygiéniques pour flux abondants “.

À termes, JHO réfléchit aussi pour répondre à une grosse demande quant au développement de serviettes post-maternité, ainsi que d’autres dédiées aux fuites urinaires.

La Ticket Mode : “JHO est une marque engagée et solidaire à bien d’autres niveaux, dites-nous en plus. “

Dorothée Barth : ” JHO redistribue une partie de son chiffre d’affaires, sur chaque boite, à deux associations. L’association Gynécologie sans frontières qui travaille auprès des femmes migrantes dans le Nord de la France ; et l’association W4 qui, elle, soutient les femmes des camps de réfugiés du nord Cameroun, où l’absence de protections déscolarise les jeunes filles et empêche les femmes d’aller sur leur lieu de travail “.

Dorothée nous a aussi précisé que W4 faisait également un gros travail de sensibilisation et de pédagogie auprès des populations du nord Cameroun, où les femmes sont très stigmatisées pendant leurs règles.

Déjà plus de 20 000 clientes convaincues par les produits JHO, bientôt une de plus avec moi 😉 Et vous, allez-vous passer du côté bio de la force ?

Rendez-vous sur Hellocoton !