Like

Jessica Jones saison 3 : point final de l’alliance Marvel/Netflix

Si vous êtes branchés Marvel, vous n’avez certainement pas loupé l’article dans lequel on vous présentait les héros Marvel de Netflix. Jessica Jones était très certainement, et ce de loin, la plus rebelle du lot, ce qui ne la rendait pas moins héroïque. Retour sur cette saison 3 qui a permis de clôturer en beauté les aventures d’une alcoolique aux super pouvoirs. 

Trish vs Jessica Jones ?

Fin de la saison 2 : on découvre que l’opération de Trish a finalement réussi et qu’elle est, elle aussi, dotée de pouvoir. C’est sans grandes surprises que la saison 3 démarre sur cette intrigue, nous laissant en suspens sur une question : “Who’s the bad guy ?”.

Ne nous mentons pas, le personnage de Trish Walker n’avait pas grand intérêt. Pourtant, on redécouvre avec surprise qui se cache réellement sous ses airs de Miss Parfaite. Jusqu’où peut-on aller pour défendre la justice ? Quelle limite peut-on, ou ne peut-on pas franchir ? Pour la première fois, la série croise les épisodes tantôt du point de vue de Jessica, tantôt celui de sa soeur Trish, quitte à refaire vivre la journée à travers les yeux d’un personnage puis de l’autre. Trish Walker qui évoluait jusqu’alors dans l’ombre de Jessica Jones voit son rêve devenir réalité. Mais sa soeur adoptive lui pardonnera-t-elle la mort de sa mère ?

Un méchant charismatique, ou presque

Le destin veut que Sallinger, un assassin quelque peu mégalomane sur les bords, croise la route de Jessica Jones. Ce dernier, épris d’un sentiment de justice, l’accuse de tricher avec l’aide de ses pouvoirs sans lesquels, selon lui, elle ne serait rien. Sur le papier, Sallinger n’est qu’un simple humain et ne fait pas le poids face à la force incroyable de l’héroïne Marvel. Pourtant, à l’image de Kilgrave, celui-ci fait ressortir toute la fragilité de Jessica Jones et la met face à son humanité. S’il est vrai que Jessica Jones a des pouvoirs, elle peut mourir, comme tout le monde.

©Inverse

À travers les épisodes Sallinger, en vrai manipulateur et sociopathe, va pousser à bout l’ensemble des personnages, donnant ainsi un petit coup de pep’s à cette saison 3, la saison 2 ayant souffert du manque d’un vrai méchant. Il est également celui qui, finalement, réussira à réunir à nouveau Trish, Malcom et Jessica et fera même apparaitre un nouveau personnage au pouvoir étonnant : Erik.

Le lien Luke Cage / Jessica Jones

Les puristes le savent, dans les comics Jessica Jones et Luke Cage s’unissent par les liens sacrés du mariage. Pourtant, malgré une petite aventure dans la saison 2 de Jessica Jones, les deux héros ne feront pas leur vie ensemble. Cela n’enlève en rien le lien et la complicité qui les unie.

©Giphy

Peut-être en avez-vous entendu parler, Luke Cage ne bénéficiera pas de saison 3, la collaboration entre Marvel et Netflix s’arrêtant (on remercie Disney et sa nouvelle plateforme qui va voir le jour). Dommage, puisque le défenseur de Harlem laisse pas mal de questions en suspens, notamment en ce qui concerne la reprise

En bref, cette dernière saison a réussi son pari en redorant le blason de la détective alcoolique, sans basculer dans un banal “happy ending”. Si elle permet également de clôturer l’histoire de Luke Cage au passage, il n’y a en revanche aucune allusion à Daredevil, Iron Fist ou encore The Punisher.

PS : spoiler ou clin d’oeil, “on avait dit pas les mamans”.

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !