3

Le jazzman à la trompette: Ibrahim Maalouf

Jazz vous avez dit Jazz ? Hey mais vous vous répétez ! Amateur de la rubrique musicale, n’ayez pas peur, vous n’êtes pas en train de revenir en arrière. Après notre rubrique spéciale sur la passion de Davis ou Coltrane, il est temps de revenir dans les années 2000 et de parler d’un artiste en particulier. Le plus “connu” quand on parle de jazz et trompette, celui qui a rendu accessible à tous ce genre musical. Mais qui es tu Ibrahim Maalouf ? L’album Wind dans les oreilles et c’est parti. Enquête !

Ibrahim, qui es tu ?

Il y a 38 ans, le 5 novembre 1980 à Beyrouth au Liban, naît un jeune garçon que ses parents décident d’appeler Ibrahim. Il est issu d’une famille d’intellectuels et de musiciens. En effet, son père – Nassim Maalouf – est trompettiste et sa mère – Nada Maalouf – est pianiste. Il est le neveu d’un écrivain – Amin Maalouf et le petit-fils du musicologie, poète et journaliste Rushdi Maalouf. Destinée, dira-t-on?

A sa naissance, le Liban est en pleine guerre civile. Ses parents décident alors de quitter leur pays pour venir s’installer en France. Ibrahim fera ses études en région parisienne et obtiendra un baccalauréat scientifique avec option mathématiques.

https://musikplease.com/ibrahim-maalouf-live-in-paris-101428/

Maalouf, le musicien

Maalouf débute la trompette avec son père à l’âge de sept ans. Ce dernier l’initie aux différentes techniques de cet instrument. C’est ainsi que dès neuf ans, Ibrahim accompagne son père en duo dans ses tournées en Europe et au Moyen-Orient sur du répertoire baroque de Vivaldi ou encore Purcell.

Il se fait remarquer tôt par les professionnels de la musique qui voit en lui en vrai technicien de la trompette. Cet entourage musical le pousse à faire de la musique son métier. Il parfait ainsi sa maîtrise de l’instrument avec des études dans différentes écoles de musique parisiennes et participe à des concours afin de parfaire sa culture musicale. Il est lauréat de plusieurs de ces concours notamment le 1er prix du concours International de trompette de Hongrie à Pilisvörösvár en 2001.

Ibrahim Maalouf a la particularité de jouer de la trompette à quatre pistons (quarts de ton) inventé par son père. Destinée encore une fois?

https://urlz.fr/8Kd1

Maalouf, le créateur

Maalouf n’est pas qu’un simple trompettiste.  Il a évolué depuis ses débuts. Il s’est « modernisé », a su s’ouvrir à d’autres univers. Même si Coltrane et Davis resteront les meilleurs, nous ne pouvons nier son talent et sa capacité de diversité.

C’était dans son sang, sa destinée. Son père était talentueux, il est un prodige. Ses nombreux prix, sa précocité lui ont permis d’être connu sur la scène nationale et internationale. Cependant il n’a jamais brûlé les étapes. Passé par le classique, le baroque, la musique arabe, sa volonté de découvrir de nouvelles sonorités est forte.

Il part à la rencontre du monde la musique. Ses collaborations sont nombreuses et avec des icônes de tous les genres : Sting, Vanessa Paradis, Amadou et Mariam et tant d’autres.

Compositeur d’orchestre, de musiques de films ou il recevra le César de la meilleure musique de film pour Dans les forêts de Sibérie mais aussi et surtout d’album de jazz. Plus d’une dizaine !

Il est capable de jouer avec tout le monde et ce qui en fait une image forte de la scène jazz et musicale française.

L’expérience de la rédaction

Vas y, Jess! Racontes!

Vous le savez, le rap est une passion depuis toujours. Une poésie qui nous accompagne lors de chaque journée. Et qui penserait que le rap nous amènerait à Ibrahim ? Explication.

Un soir rentrant des cours, il est temps de travailler. Petite musique pour se donner du courage. je commence avec Oxmo Puccino, les sons défilent puis un air de trompette commence et Mister OX nous conte ses paroles… . Ma curiosité s’agrandit pour ce musicien qui l’accompagne, Ibrahim Maalouf ! Fan de musique, le nom n’est pas inconnu. Fan de littérature et neveu du grand Amin Maalouf, je ne peux qu’aller m’intéresser de plus près à ce talentueux trompettiste.

Source: Youtube

Et je prends une claque sur Beirut. Parfois la parole est futile.  Un air qui nous envoie loin, qui nous permet de nous évader. Je suis conquis.

Source: Youtube

Je continue à écouter et je tombe sur Shadows puis Naga… Magnifique ! Il est vrai que c’est la musique qui me permet de m’évader et que je préfère ses débuts, ses improvisations, ses classiques. Mais je suis toujours curieux à chacune de ses sorties.

Et toi, Ric? A ton tour!

Le partage de nos expériences musicales nous permet de découvrir des artistes mais aussi des genres musicaux comme dans Reggae, vous avez dit reggae?.

Pour ma part, la découverte se fait avec mon compère qui cite Ibrahim Maalouf dans notre article Jazz, vous avez dit jazz?. Les oreilles sont émerveillées par la douceur de cette trompette. C’est vraiment comme si cette dernière vous raconte une histoire. Impossible donc de refuser cette invitation à l’avant-première de ce trompettiste de génie. Le rendez vous est pris pour le 17 janvier 2019 à la Seine Musicale. L’artiste y présente sa nouvelle composition Levantine Symphony No 1.

La salle est peine. Il commence par jouer avec différents musiciens. Puis s’ensuit un morceau au piano avec sa fille au chant. Il continue en nous régalant de quelques reprises de ses morceaux connus. Quelques notes, une voix à l’intonation drôle, quelques blagues, un échange direct avec le public comme s’il parlait juste à une personne…..on est conquis. Enfin, place au “bébé”!

Source: Youtube

Sur scène se trouvent le chœur d’enfants de la Maîtrise de Paris, un orchestre symphonique et enfin ses musiciens avec entre autres un batteur et deux ou trois bassistes. Cette nouvelle composition est assez originale; Maalouf montre encore un nouveau genre. Il explique avoir eu pour ambition de créer un hymne qui rassemble des cultures musicales de divers horizons. Son solo de trompette nous embarque puis le solo de basse nous électrise et enfin le solo de batterie nous réveille.

Ibrahim conclue son spectacle avec une autre conversation avec son public et on chantonne tous ensemble un air connu. On en ressort les yeux plein d’étoiles avant de se retrouver en face de la Seine toute brillante sous les lumières de la salle de spectacle. Fabuleux moment !

Platon disait que la musique donne une âme à nos cœurs et des ailes à nos pensées. La musique a de fabuleux de pouvoir nous faire voyager sans se déplacer. Elle transcende, extasie, fait frémir et jouir. Ibrahim Maalouf est un conteur à la trompette. On est envoûté par son instrument et il nous force à nous laisser aller. Encore une fois, nous exprimons essentiellement nos ressentis et nos analyses dans cette rubrique. Va et vis ta musique cher lecteur, nous serons là pour nous joindre à toi…!

 


– Article co-écrit par Jess et Ric –

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !