Like

Intelligence artificielle et art : 1,2,3, t’es berné !

Les conversations autour de l’IA continuent à alimenter la toile…

Nous avons enfin réussi à calquer l’intelligence humaine, à l’image d’un architecte, esquisseur-concepteur de constructions inimaginables.

L’IA s’implante petit à petit dans nos vies : comme le réseau de neurones que le cerveau humain abrite.

Nous avions parlé de l’IA sous certaines formes, nous avions évoqué les sujets d’éthique qu’elle soulevait. Machine incontrôlable ? Bête humaine ? Menace avérée ? Mais voilà que l’intelligence artificielle prenait d’assaut le monde artistiq

“Comment ?” me dites-vous ? Et oui, vous connaissez déjà le travail des robots-peintres, algorithmes et imprimantes 3D

Mais comment est-ce possible ? L’art n’est-il pas resté entre les mains des hommes derrière la machine ?

La saga se poursuit encore, bienvenue à bord !  

 

La machine face à l’artiste : “désolé, je n’ai pas compris”

Il est aujourd’hui possible pour une intelligence artificielle de reproduire une oeuvre d’art à l’identique.

 

A l’aide de GAN (Generative Adversarial Networks), ou réseaux antagonistes bien différents des autres branches du deep-learning, Robbie Barrat avait déjà fait rapper son intelligence  artificielle, et s’est déjà servi de l’IA pour générer des oeuvres d’art inspirées d’oeuvres d’art prééxistantes. Avec GAN, il est possible de générer des banques d’images en partant de scratch. Deux systèmes de neurones travaillent en tandem, le générateur et le discriminateur : alors que le générateur distribue des images ressemblant au catalogue, le discriminateur jugera si les photos sont ressemblantes à celles de la banque d’images. Avec le GAN, l’art numérique a trouvé sa voie et a enfin trouvé expression.

Et alors que le musée Christie’s basé à New-York vend début novembre, une première oeuvre d’art réalisée par une intelligence artificielle pour la maudîte somme de 380 000 euros. L’art par la machine ? Le défi a déjà été lancé…

Si vous êtes prêt à jouer au jeu des 7 différences et distinguer les similitudes pas si similaires, je vous dis “bon chance” ( c’est de la part de l’intelligence artificielle, pas de moi hein !)

L’intelligence artificielle plus humaine, un art plus humain ? Est-ce que la différence est-elle vraiment notable ?

https://www.youtube.com/watch?v=EZyyORSHbaE

Après tout chacun est libre de juger..;

Mais l’intelligence artificielle peut-elle vraiment faire du beau ?

 

Comme le cinéma et la photographie qui ont réussi à s’imposer comme des formes d’oeuvres à part entière, les arts sans intervention de l’Homme sont probablement dotés de la même légitimité pour ce qui est des fins ultimes de l’art : éveiller chez l’Homme ce que les mots ne peuvent pas traduire…

Discuter de la paternité de l’oeuvre est encore possible, mais la discussion ne mènera pas très loin puisque certaines intelligences artificielle sont déjà entraînées à créer des oeuvres from scratch.

Les interrogations restent suspendues sur la définition de l’art, de quel art parle-t-on ? Quel art peut nous permettre de rester sensibilisés ? Et surtout la définition de l’art n’est-elle pas liée à une technique ?

Parce que le ressenti d’une oeuvre d’art n’est pas le même dans une galerie d’art, face à une fresque de street-art à Berlin…

L’art est à la l’origine de stimulations cérébrales qu’on n’identifie pas : il est important d’apposer ce ressenti face au côté esthétique de l’art.

L’intelligence artificielle au service de l’art ? L’art complice de l’intelligence artificielle ? C’est à vous d’en décider…

https://www.youtube.com/watch?v=EZyyORSHbaE

 

Restez à bord, mesdames et messieurs, la saga n’est pas terminée…

Rendez-vous sur Hellocoton !