Like

Le HIIT, un entrainement indispensable pour atteindre vos objectifs

Compliqué de trouver une routine ou un programme idéal pour arriver à des résultats, surtout quand on débute. Que ce soit pour perdre du poids, dessiner sa silhouette ou prendre du muscle, une multitude d’exercices et de types de séances sont à disposition sur internet. De quoi se perdre en route.

C’est pour cela qu’aujourd’hui, on va vous parler du HIIT. Qu’est ce que c’est ? Derrière cet acronyme, un nom barbare : le High-Intensity Interval Training. Une méthode d’entrainement présentée comme rapide et efficace. C’est vrai !
Un entrainement fractionné, mais à haute intensité, alternant des temps de travail courts, intenses et précis avec des temps de repos, le plus souvent complets, notamment pour les novices

On vous en déjà subtilement parlé lorsque l’on vous a présenté nos exercices indispensables pour la ceinture abdominale, mais aussi pour vos cuisses et fessiers. On vous proposait d’utiliser ces situations dans le cadre de circuits, avec des pauses d’une quinzaine de secondes, notamment lorsque vous êtes actifs pendant trente secondes. Sauf qu’on ne vous parlez pas de haute intensité, et c’est à ce niveau là que le HIIT se démarque.

La gainage, indispensable dans une séance de HIIT – Well’ Kyn

Pourquoi se mettre au HIIT ?

Parmi tous les bénéfices du HIIT, on va vous en citer trois, sur lesquels vous ne pourrez pas cracher.

  • Au revoir l’excès de graisse abdominale

Oui, sans aucun doute, pratiquer le HIIT est le meilleur moyen pour diminuer la graisse sous-cutanée, celle qui est la conséquence d’une hygiène de vie loin d’être optimale. Haute intensité = brûler plus de calories et taper dans les graisses. Aussi simple que ça.
Forcément, la suite logique de cela, c’est la perte de poids ou la gain de masse musculaire, selon les exercices effectués. Double récompense.

  • De l’endurance en barre

Qui dit haute intensité, dit mobilisation du cardio. Et pour ça, le HIIT est le must.
Augmentation de votre VO2 max et donc de vos capacités aérobiques (quantité d’oxygène maximale disponible lors d’un effort intense) et par conséquent, la tension artérielle tend à diminuer. Quand on fait du sport, c’est toujours mieux d’être le moins essoufflé possible.

  • Rapide et pratique

Le manque de temps est souvent un alibi plaidé quand il s’agit de trouver une excuse. Sachez qu’une séance de HIIT ne vous prendra qu’entre 4 et 30 minutes grand maximum. Oui, vous avez bien lu, quatre minutes. En plus d’être rapide, le HIIT est pratique : pas de matériel, vous pouvez le faire partout. Le must on vous a dit !

Comment organiser vos séances ?

C’est là qu’il faut être vigilant. Bien que le HIIT soit attrayant, il faut veiller à ce que vos séances soient adaptées. C’est vraiment histoire de ne pas dégoûter le débutant(e)s qui se lanceraient dans un circuit beaucoup trop complexe.

Comme dans un programme classique, il faut y aller crescendo dans la difficulté. Et celle-ci, en plus d’être induite par des exercices demandant déjà beaucoup d’énergie, sera aussi temporelle. Commencez dans un premier temps par un circuit de 6 à 8 minutes, avec des temps d’activité de 20″, entrecoupés de pause de 10″. Choisissez trois exercices maximum, par exemple, du gainage (planche), des squats et de la course sur place (montées de genoux rapides). On peut parler ici de premier pallier. De quoi déjà bien mouiller le maillot.

Les pompes, une valeur sûre, même pour le HIIT – Mitzi Vines

Au fur et à mesure, vous allez pouvoir ajouter un quatrième exercice, puis un cinquième. Cinq situations, c’est le maximum que l’on vous recommande pour le HIIT. Ensuite, à vous de moduler selon vos sensations : augmenter le temps d’activité/repos mais avec quatre exercices par exemple.

Le but ici étant de ne pas vous lasser et de rester motivés sur la longueur, afin d’avoir des résultats, des vrais. L’appétit venant en mangeant, n’hésitez pas à changer vos exercices à partir du moment où vous sentez que votre routine est trop rébarbative.
Variez, testez et même sortez de chez vous pour effectuer votre séance dans un parc, entre amis. Montées d’escaliers, sprints, on lâche les chevaux !

Enfin, dernier conseil, pour éviter d’avoir toujours la tête sur le téléphone en guise de chronomètre, optez pour une montre avec un bon minuteur. Confort assuré.

En résumé, le HIIT, c’est la vie. Enfin presque. C’est une méthode d’entrainement qui n’a aucun défaut, si ce n’est d’y devenir accroc. Modulable, adaptable, pratique, efficace quand il est bien fait, on ne peut qu’en tirer bénéfice. A condition de faire attention à son alimentation, évidemment.