1

Glow saison 3 : les demoiselles du ring font leur show à Las Vegas

On vous en parlait dans un précédent article, Glow est sans nul doute la série à suivre de près pour les amateurs de catch, mais pas que ! Derrière les paillettes et le glamour du catch féminin se cache un fond de satyre de la condition féminine et, grande nouveauté de cette saison 3, de la vie homosexuelle. 

Previously, dans la saison 2 de Glow

Rapide résumé de la saison 2 histoire de vous remettre dans le bain. Alors que le show « Glow » commence à décoller, Bash, son producteur, tente de maintenir les finances à flot coûte que coûte. Rythmés par un point de vue féministe, les épisodes dénoncent la monopolisation/domination masculine dans le sport, mais aussi plus globalement dans le monde du travail. Ce parti-pris ira même plus loin en mettant en scène Ruth, l’un des personnages clés de la série, en train de se faire agresser sexuellement lors d’un rendez-vous professionnel. 

Une saison 3 encore plus engagée que la précédente

Glow, c’est aussi une série qui comprend des personnages atypiques, auxquels on ne peut s’empêcher de s’attacher.  La saison 1 mettait en avant les clichés de notre société : la terroriste arabe, la britannique intello, la reine des allocs ou encore la parfaite américaine… La saison 2 elle, faisait intervenir un nouveau personnage et avec elle, un nouveau phénomène de société : l’homosexualité. Cette saison 3 se concentre un peu plus sur cet aspect dans la ville de tous les excès : Las Vegas. 

S’accepter tel que l’on est ? 

C’est peut-être le message clé de cette nouvelle saison.

Une dualité entre deux personnages est très intéressante. Arthie en couple avec Yolanda depuis la saison précédente, se retrouve à devoir mettre une étiquette sur sa sexualité et ainsi, à devoir accepter son homosexualité. De l’autre côté, Bash dont l’orientation sexuelle est assez trouble depuis la saison 1, se perd de plus en plus dans son mariage avec Rhonda. Après des débuts sur les chapeaux de roue, durant lesquels les parties de jambes en l’air étaient plus agréables les unes que les autres, le sexe n’est plus.

Si pour Arthie tout s’éclaire au cours de la série, l’affaire Bash est plus corsée. Est-il plus facile pour une femme d’avouer et d’assumer son homosexualité ?

Certainement pas. Une figure intéressante apparaît également dans cette saison 3 : Bobby, le performer drag-queen. Grâce à lui Sheila, la femme louve de la troupe, va petit à petit s’assumer et aller jusqu’à abandonner tous les artifices qui la cachaient pour illuminer la scène.

S’assumer, on vous l’avait dit !

En bref, Glow est une analyse intéressante de la société et des problèmes qui la tiraillaient, toujours d’actualité. En plus de la qualité visuelle, les personnages qui composent la série permettent de porter un nouveau regard sur le monde qui nous entoure.

Rendez-vous sur Hellocoton !