Like

Flavia Coelho, digne représentante des musiques du Monde

Musique, simple mot pour résumer un vaste monde. On y retrouve de tout et de rien en termes de créations musicales. La limite est l’imagination de l’artiste. Dans l’article sur Stromae, il est fait état du non sens à vouloir « caser » absolument une musique ou un artiste. Flavia Coelho en est un autre bel exemple. Difficile de définir le genre musical de cette artiste. Avec un nouvel album sorti le 18 octobre dernier, elle montre l’ampleur de son ouverture au monde. De sa voix unique et chaleureuse, elle nous emporte dans les méandres de la musique du monde en mélangeant les sonorités de genres comme le reggae ou le hip hop avec ses inspirations issues des musiques brésiliennes. Découverte !

Avant toute chose, il convient de présenter l’artiste, Flavia Coelho avec un son. Difficile là aussi de choisir un morceau à faire découvrir en premier. Nous allons donc débuter avec une presta’ sur la scène du Ring, une émission proposée par France Ô et Deezer. Avec une énergie débordante et une sensualité chaleureuse, Flavia nous propose ici quelques uns de ses morceaux.

Source: Youtube

Flavia: ses racines et sa musique hybrides

Flavia Coelho semble être née pour chanter SA musique qui est une expression de toutes ses racines. Née à Rio de Janeiro au Brésil en 1980, elle grandit dans ce grand pays qui possède une culture diversifiée et riche. Le mot « mixité » s’applique pleinement à notre artiste. Ses parents sont immigrés. Son père est noir et sa mère est blanche. Son esprit créatif se nourrit du reggae qu’elle découvre durant son enfance. A cela vient s’ajouter l’influence des musiques brésiliennes et traditionnelles comme le baile funk ou encore le forro. 

Sa polyvalence s’exprime aussi dans son lien au public. Elle s’est produite dans le métro mais elle a foulé aussi les scènes de grands festivals comme Les Nuits Européennes ou encore le Festival du Bout du Monde. Elle dit: « la musique populaire, c’est le peuple; et je suis une femme du peuple« . Flavia résume ainsi toute son oeuvre musicale.

Voyage au bout du monde avec Flavia Coelho

Notre artiste du jour est une véritable citoyenne du monde. Sa musique, son énergie, son style vestimentaire, … tout semble s’enrichir de ses rencontres avec elle-même ou son public. Au travers de ses textes et de sa voix à la fois douce et énergique, avec un sourire à toutes épreuves, elle nous montre l’étendue de ses capacités en termes de création.

Le premier clip de son quatrième album DNA sorti récemment est une invitation au voyage. En effet, il a été tourné à Maputo au Mozambique. Flavia nous fait ainsi découvrir en images ce pays du grand continent africain.

Source: Youtube

Flavia mélange les genres comme le hip hop, la cumbia, le dub, le reggae, la bossa nova, le trap, le baile funk ou encore les musiques afro-caribéennes. Elle se crée ainsi son empreinte musicale unique. Il est indéniable que chaque artiste fouille dans son patrimoine culturel afin de nourrir sa musique. C’est ainsi qu’elle nous fait voyager du côté de la Sierra Léone et de l’Allemagne avec un feat. avec le chanteur reggae Patrice avec le titre Espero Voce. Nous partons aussi au Rwanda avec Balade brésilienne avec Gaël Faye ou encore O Dom . Nous continuons le voyage avec Pai de Santo et Woz Kaly qui nous transporte avec sa culture wolof et mandingue du Sénégal. Elle continue à nous emporter en nous sortant un mix entre les genres raggamuffin et la bossa nova avec Bossa muffin.

Source: Youtube

L’expérience de la rédaction

A la rédaction, nous avons découvert cette artiste suite à une recommandation. Une notification avec la sortie de son nouvel album DNA arrive sur le téléphone. Vite, allons écouter tout de suite. Comme le dirait mon partenaire d’écriture dans notre rubrique mensuelle sur la musique, les sons sont de véritables claques musicales. Tous les morceaux s’écoutent sans fin. Écouteurs dans les oreilles ou alors en voiture ou même sur votre mini enceinte portative, le nouvel album s’écoute facilement. Chaque morceau possède une identité différente et pourtant tout semble lié. Bref, une tuerie. Une préférence spéciale pour le morceau Cidade Perdida (avec les basses qui s’intensifient et s’abaissent en se mélangeant avec les sons claires) et Billy Django et bien-sûr DNA.

Source: Youtube

Emmanuel Kant disait que « la musique est la langue des émotions ». Avec Flavia Coelho, on ressent son sourire, ses racines, son ouverture au monde au travers de sa musique. Ses collaborations en sont les exemples les plus flagrants. Sa musique est à la fois rythmée et enroulée de douceur et tout cela ponctué par sa voix chaleureuse. Si vous cherchez une musique d’ambiance qui vous ambiance et s’écoute sans fin, plus qu’à découvrir cette artiste qui en vaut clairement le détour. Obrigado, Flavia Coelho !

Rendez-vous sur Hellocoton !