1

Festival international de mode : des créateurs engagés en haut du palmarès

Parmi les dix candidats sélectionnés dans chaque catégorie, le 33e Festival International de mode, de photographie et d’accessoires mode à Hyères a récompensé, dimanche 29 avril, des nouveaux talents. Les lauréats ont été particulièrement félicités pour leur engagement, que ce soit sur la redéfinition des critères de beauté où à travers la sensibilisation sur l’état des océans. Voici le détail du palmarès 2018. 

«Une récompense pour ceux qui savent mettre en valeur la femme.» Geoffroy de la  Bourdonnaye, PDG de la marque Chloé, a remis hier soir le prix Chloé à Marie-Ève Lecavalier. La canadienne a aussi remporté la mention spéciale du jury pour sa collection « Come get trippy with us ». L’événement, qui a distingué par le passé les directeurs artistiques des maisons Saint-Laurent et Paco Rabanne, Anthony Vaccarello et Julien Dossena, mais aussi le duo néerlandais Viktor&Rolf, est un véritable tremplin pour les jeunes créateurs.

Marie-Ève Lecavalier, lauréate du prix Chloé et de la Mention spéciale du jury, dimanche 29 décembre, lors de la remise des prix du 33e Festival de mode à Hyères ©Estelle Pereira

Le prestigieux jury mode, présidé par Haider Ackermann (ancien directeur artistique de la maison Berluti) a accordé le Grand Prix du Jury au duo néerlandais Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh. Les pièces asymétriques et colorées de leur collection « Fish or Fight » sont une référence claire au monde marin. Filets à la main, bouées en forme de poissons sur la tête, les mannequins ont défilé sous l’œil surpris du public invité à s’interroger sur les nombreuses significations de cette appareillement, à l’heure où les océans sont irrémédiablement menacés par les activités humaines. 

Une jeunesse engagée

Selon Jean-Pierre Blanc, directeur de l’événement, ce choix met en avant « une jeunesse très responsable, enthousiaste, forte et positive. Ils sont les auteurs d’une collection très spectaculaire qui travaille sur la dénonciation des méfaits de la consommation sur la planète » a-t-il commenté auprès de l’AFP après la remise des prix. 

Les Lauréats  du Grand Prix du Jury, avec les membres du jury, dimanche 29 avril, lors de la remise des prix du Festival de Mode à Hyères. ©Estelle Pereira

Ester Manas : pour que les formes se libèrent

Le jury composé, entre autres, de Lou Doillon, Tilda Swinton (vous l’avez forcément vu dans Le Monde de Narnia ou dans Docteur Strange) ou encore l’actrice française Farida Khelfa, ont également accordé un prix spécial à Ester Manas. La créatrice, remarquée pour avoir fait défiler des mannequins de toutes les morphologies, est invitée à imaginer une collection en collaboration avec les Galeries Lafayette.  Avec « Big Again », les femmes défilent sur fond de Who Run the World de Beyonce, une célébration « des courbes, de la beauté de la chair, et de la prise de confiance en soi », a expliqué la créatrice au journal les Inrocks.

Ester Manas, lauréate d’un prix spécial du jury, entourée de deux mannequins, lors du 33e Festival de Mode à Hyères, dimanche 29 avril. © Estelle Pereira

Comme le veut la tradition, le public a son mot à dire lors du festival. Côté mode, il a jeté son dévolu sur les robes et tuniques aux accents asiatiques de la jeune créatrice Sarah Bruylant et sa collection « Meet Me In Another World »

Depuis deux ans, un prix est accordé à des créateurs d’accessoires. Le public a craqué pour les ornements de fils dorés de Cécile Gray. Le jury accessoire a été sous le charme des bijoux auditifs asymétriques et cubiques de Kate Richard, Flora Fixy et Julia Destrier et plus généralement du projet développé par le trio sur des pièces reliées au milieu médical.

Le jury de la catégorie photographie a accordé son trophée à Eva O’Leary à l’unanimité“, a précisé Bettina Rheims, la présidente. Son travail au cœur de l’Amérique et ses portraits intimistes ont conquis le jury. “Les dix sélectionnés sont tous des artistes accomplis qui iront loin“, insiste Bettina Rheims, “nous avons reçu plus de 800 candidatures, faire partie des 10 sélectionnés, c’est déjà une forme de victoire”.

Tous les candidats sont repartis avec une satisfaction. Que ce soit grâce à une enveloppe, au soutien des maisons de couture, ou la simple reconnaissance de son travail, ils ont reçu une visibilité difficile à obtenir quand on débute. Le crédo du Festival de mode à Hyères : permettre aux jeunes talents, de tous les milieux, d’exposer leur travail. La décontraction et l’accessibilité au public en plus. L’ambiance est chaleureuse, un break loin des soubresauts qui caractérisent le milieu de la mode.

Rendez-vous sur Hellocoton !