Like

FASHION REVIEW #7 : L’homme Celine par Hedi Slimane

Le 23 juin dernier sur la place Vauban, une armée aérienne de Serge Gainsbourg renaissait sous les mains du magicien Hedi Slimane. Ils marchaient vite, l’air pressé sous leur couronne de cheveux savamment ébouriffés, le regard au loin derrière de grandes lunettes glacées.
On les garde dans la tête jusqu’à l’été prochain, au moins. 

 

Celine Menswear par Hedi Slimane, Eté 2020

Hedi Slimane a certes éliminé l’accent de Celine mais il le redessine avec une silhouette masculine affirmée dans la douceur et assurée dans la démarche, solitaire, indépendante et ultra élégante. 

Le show s’ouvre selon l’habitude du créateur, théâtrale. C’est un début de concert, le souffle retenu, nerveux et trépignant, le premier mannequin apparaît, enserré dans une structure lumineuse créée par le génial David Kramer. La musique du groupe Bodega retentit, et la magie opère. On se retrouve à Saint-Germain des Prés mais à Londres : paillettes, cheveux longs seventies, solaires oversize mais surtout de belles longueurs flares sur les pantalons et une panoplie de blazers flottants. 

Celine Menswear par Hedi Slimane, Eté 2020
Celine Menswear par Hedi Slimane, Eté 2020

Ce que j’aime aujourd’hui dans la mode, c’est la personnalité de plus en plus prégnante des mannequins. Ils portent et incarnent réellement le vêtement. Là, ils ont tous l’air de musiciens dandys en costumes trois pièces qui sortent à la nuit tombée courir les rues mal pavées de Paris. L’homme Celine porte son jean taille haute et un panier de paille à l’épaule, un beau trench fluide à gros boutons et n’oublie pas son canotier. Il ose les chaussures dorées, l’imprimé panthère, la fleur à la boutonnière, je l’aime je l’aime. Il a la dégaine pressée parisienne, le flegme élégant londonien, la démarche musicale. Les ceintures sont fines, les pantalons ajustés jusqu’à l’élargissement de la cheville, le léopard est blond tabac. 

Celine Menswear par Hedi Slimane, Eté 2020
Celine Menswear par Hedi Slimane, Eté 2020

Hedi Slimane joue la carte du layering à fond avec des jeux de volumes et de superpositions, des vestes en jean portées sous de grands imperméables, un burnous rebrodé à la main sur un beau col roulé couleur sable et des costumes dans tous les sens. Avec ce défilé, l’homme est célébré dans son pouvoir d’élégance fine, exercée et insolente. Le Français, quoi.

Rendez-vous sur Hellocoton !