Like

Que faire à Noël quand on est seul ?

Noël approche à grands pas et cette période peut être difficile pour les personnes éloignées de leurs proches. Selon un sondage, publié le 5 décembre dernier, un français sur dix serait en situation d’isolement. Conflit familial, décès d’un proche, rupture amoureuse, isolement géographique, travail, timidité ou tout simplement choix personnel… De nombreuses raisons peuvent conduire à passer les fêtes de fin d’année en solitaire. Mais pas de panique, il existe plein de choses à faire. Si Noël est un moment de retrouvaille, il est aussi propice à  prendre soin de soi ou des autres.

Faire du bénévolat

Aider votre prochain, quoi de plus beau pour transformer sa solitude en solidarité. Maraudes, soutiens aux personnes âgées, repas de Noël avec les plus précaires, de nombreuses associations sont demandeuses et accepteront votre aide. Pour cela, des sites recensent les missions disponibles les soirs de réveillon comme  www.tousbenevoles.org. Déclinée dans une application gratuite Bénévol’APP, qui permet, grâce à un quizz, à l’utilisateur de trouver quel type d’engagement bénévole lui correspond le mieux.  Il est possible de proposer son aide chez Les petits frères des pauvres  ou encore chez Le secours catholique. Vérifiez aussi auprès de votre mairie, beaucoup de structures publiques organisent des repas gratuits pour les défavorisés.

… Internet peut aider

Vous n’êtes sans doute pas seul à être seul à Noël ! Des sites existent spécialement pour mettre en relation les personnes qui souhaitent discuter où organiser des repas comme le site « Seul pour Noël ». Chaque inscrit est libre de créer son propre événement et d’inviter des personnes. Le site « On va sortir » va plus loin, il répertorie en fonction de votre ville et de la date toutes sortes de sorties. Repas de réveillons, soirées déguisées, jeux de carte, le choix est varié. La seule condition ? Accepter de passer Noël avec des inconnus.

Prenez soin de vous

Cette année, Noël tombe un week-end, profitez-en pour vous concocter un bon repas, prendre un bain chaud, regarder un bon film,  acheter un bon vin, votre plat préféré, décorer votre chez-vous, le mot d’ordre : se faire plaisir. Vous pouvez également partir en vacances et prendre le grand air (si vos moyens vous le permet), vous balader, vous ressourcer, il est grand temps d’arrêter de subir sa solitude. Savoir se retrouver de temps en temps ne doit plus être une corvée mais bien un moment propice à la réflexion et à la détente.

… Soirée spectacle !

Chaque année et chaque Noël, les artistes préparent de somptueux spectacle de Noël. Vous n’avez jamais oser aller voir un ballet, une pièce de théâtre, parce que trop coûteux. Mais bon sang, ce soir vous pouvez, pour une fois, vous faire plaisir.

Soirée de Noël sur le dancefloor

De nombreux clubs ouvrent leurs portes le soir de Noël et pour cause, ces soirées remportent un franc succès . Pour tous ceux qui ne le fêtent pas en famille, trouver un pote dans le même cas  que vous et lancez-vous.

se faire deux trois sous

Vous êtes vraiment seul mais vous n’avez pas envie de passer votre soirée sans rien faire, vous pouvez trouver un job ! Baby-sitting, serveur/serveuse d’un soir, toutes sortes de missions vous attendent. L’avantage: la soirée promet de passer très vite et votre compte en banque n’en sera pas déçu (oui, tarif de nuit et jour férié). Si vous travaillez dans certains métiers de service à la personne, comme les infirmiers, les policiers, les aides soignantes, et que vous n’êtes vraiment pas Noël, travailler ce soir-la peut être aussi une solution.

Pourquoi le sentiment de solitude est toujours plus présent à l’approche des fêtes de fin d’année ?

Pierre-Henri Tavoillot, philosophe et spécialiste de la philosophie politique témoigne pour Atlantico sur les trois principaux facteurs de ce phénomène qui croît d’année en année : Le simple fait d’habiter seul, (environ 15% de la population française), le nombre de contacts d’ordre privé qu’à une personne en une semaine et le sentiment de « désolation », cette « impression d’être délaissé, voir abandonné par les autres. » Selon lui, ces indicateurs développés dans les enquêtes à partir d’entretiens qualitatifs montrent que les individus contemporains éprouvent plus souvent ce sentiment de mal-être. Mais pourquoi ?

 « Les fêtes se retrouvent être un temps d’exacerbation du sentiment de solitude ».

Selon M. Tavaillot la solitude est l’aspect négatif de notre accès à l’intimité. Nos modes de vie moderne impliquent une hausse de l’individualisme au regard des sociétés traditionnelles, où on y était jamais seul. «  D’un côté, on aspire à une solitude libérée des contraintes, nourrie par le fantasme du « self made men », tellement auto-suffisant qu’il ne doit rien à personne et n’a besoin que de lui-même ; de l’autre, on aspire aux affinités électives, à l’amour, à la passion […] : l’indépendance absolue d’un côté ; l’amour éternel, de l’autre. La solitude est à la fois le paradis et l’enfer de nos sociétés contemporaines ».

Pression sociale

Ce tiraillement entre le fait d’être bien entouré mais capable de se débrouiller seul est accentué par le fait que Noël est une fête de l’année quasiment obligatoire. Impossible de passer à côté, dans la rue, au boulot, le calendrier des vacances, tout tourne autour de cette fête.

Alors même si vous n’aimez pas Noël , voyez cet événement comme un moment pour se faire plaisir et si c’est seul tant pis ! Si c’est entouré, lancez-vous, allez vers les organismes qui vous aideront à rencontrer des personnes comme vous !

Rendez-vous sur Hellocoton !