2

Un éléphant restant assis sans bouger

Il paraît qu’il existe un éléphant dans un cirque à Manzhouli – une ville frontière de Mandchourie – qui reste assis toute la journée et se moque de tout autour de lui. Rien n’y fait, il ne bouge pas. Ce fameux pachyderme est le point d’orgue, il est sur toutes les lèvres, et pourtant on ne le voit jamais.

Il nous rappelle la parabole indienne des «  aveugles et de l’éléphant ». Le premier aveugle butte contre le ventre et se dit « c’est un mur », le deuxième saisit la trompe et se dit « c’est un serpent », le troisième palpe un genou et se dit « c’est un arbre »… Ce film est construit de la même façon : énigmatique et parcellaire, où chaque protagoniste nous donne à voir une vision singulière des événements, de leur point de vue propre, en perdant la perception d’ensemble que seule nous délivre l’accumulation des individualités et de leur perspective afin de comprendre l’avers et le revers de la médaille.

An Elephant Sitting Still

Photo : Caprici

Il est un film unique dans sa forme et dans son fond. An Elephant Sitting Still est le dernier film de HU Bo, jeune cinéaste chinois de 29 ans. Sa forme d’abord, ce film contemplatif fait près de quatre heures d’une langoureuse émotion, d’une tortueuse errance, avec de longs plans séquences fixés sur des visages aux abois. Son fond ensuite, ce sont les vingt-quatre heures d’un jour noir, celui de quatre personnages provenant d’un même quartier d’une ville anonyme du Nord-Est de la Chine, non loin de la Corée du Nord.

Quatre trajectoires entrecroisées d’une aube à l’autre

An Elephant Sitting Still

Photo : Caprici

WEI Bu est inscrit au lycée le moins prisé de la ville. Ce matin il va défendre son meilleur ami contre une accusation de vol de portable par la brute qui persécute tous les élèves. En lui tenant tête, il va l’envoyer à l’hôpital, et fuir en cavale. Il est aussi amoureux en secret de Ling qui le snobe froidement.

An Elephant Sitting Still

Photo : Caprici

YU Cheng, une petite frappe, se réveille aux côtés de la femme de son meilleur ami. Ce dernier se pointe dans l’appartement, découvre l’intrus dans la chambre et se précipite aussitôt par la fenêtre. Cheng refuse de porter le chapeau, et accuse sa femme d’avoir provoqué sa fin précipitée. Il est aussi le grand frère de la brute du lycée.

An Elephant Sitting Still

Photo : Caprici

WANG Jin, un soixantenaire, voisin de Bu, qui vit sur le balcon de son propre appartement pour laisser la place à la famille de sa fille. Celle-ci le pousse à intégrer une maison de retraite mais il refuse d’être séparer de son chien.

An Elephant Sitting Still

Photo : Caprici

HUANG Ling, est une collègue de Bu. Elle s’intéresse à un amant plus vieux que lui. Mais son idylle risque d’être compromise à cause d’une vidéo d’elle au karaoké postée sur internet.

Ces quatre solitaires se retrouvent après la tragédie qui va endeuiller leur vie. La brute épaisse du lycée va se blesser dans une confrontation accidentelle, et Bu devra s’enfuir, poursuivi par Cheng.

An Elephant Sitting Still

Photos : Caprici

Une esthétique révolutionnaire aux demi-teintes ténébreuses

HU Bo nous offre de somptueux plans séquence sans contrechamp, qui racontent les minutes des personnages principaux depuis leur seul point de vue. Cette perspective unilatérale est encore accentuée par une focale grande ouverte qui plonge l’écran tout entier dans le flou hormis le visage du héro au premier plan. La mélancolie de ces pauvres âmes absorbe tout le cadre, comme si le monde extérieur leur était étranger ou hors d’atteinte. Une étrange inadéquation qui coupe tout contact direct avec ceux qui les entourent : des familles injurieuses, des collègues oppressants, des amis décevants.

An Elephant Sitting Still

Photos : Caprici

Des plans de nuque

Les quatre protagonistes sont poursuivis par une steady-cam dans leur gestes du quotidien, en restant soigneusement dans leur dos. Ce qui donne un certain degrés d’intimité avec les personnages. Demeurant dans leur sillage, comme des accompagnants. On les voit se déplacer dans la rue entre les immeubles en construction, au lycée entre les classes, sur le trottoir promener leur chien, au zoo près du pavillon des singes… Un road movie piéton.

Rendez-vous sur Hellocoton !