1

Disgusting Food Museum : les goûts, une affaire de culture

On dit souvent que les goûts et les couleurs, ça ne discute pas. Et bien ce nouveau concept de musée du (dé)goût risque de mettre à mal vos a priori. Après son ouverture en octobre dernier en Suède dans la ville de Malmö, c’est au tour de la Californie d’ouvrir sa nouvelle franchise. Digusting Food Museum va mettre vos papilles en émoi, avis aux amateurs de sensations fortes.

Image associée

https://www.thelocal.se/20180926/disgusting-food-museum-to-open-in-malm

Le #Foodporn est hasbeen, vive le #foodisgusting !

Alors que le #foodporn a envahi les feeds d’actualité des réseaux sociaux, nous nous sommes intéressés à ce nouveau concept de musée : Disgusting Food Museum ! Dés son arrivée, ce musée vous promet d’en ressortir grandi et plus ouvert vers de nouvelles cultures gastronomiques.

“Je souhaite que les personnes quittent le Disgusting Food Museum avec un esprit plus ouvert. Le dégoût est culturellement conditionné” Samuel West, psychologue et fondateur du musée.

Alors que nous avons chacun nos propres goûts en matière d’aliment, d’assaisonnement ou encore d’assemblement, le Digusting Food Museum vous ouvre les portes d’un autre monde, celui du bon goût !

Place au (dé)goût !

Ouvert au début du mois de décembre, le musée d’un nouveau genre propose une visite aux plus aguerris et propose de vivre une expérience sensorielle peu commune. Dés l’entrée, les visiteurs sont mis au parfum, en guise de ticket d’entrée, ce n’est autre qu’un sac à vomi qui vous suivra tout le long de la visite.

Au programme, découvrez près de 80 mets exposés sur plus de 400m², vous pourrez ainsi sentir, toucher, regarder ou même goûter ; en bref mettre tous vos sens en action. Des mets considérés comme “les plus gustatifs ou les plus répugnants au monde” tels que du “surströmming (hareng fermenté venu de Suède), du Cuy (cochon d’Inde rôti péruvien), du Casu Marzu (du fromage de Sardaigne infesté de vers), du Hákarl (du requin faisandé venu d’Islande) ou encore du Durian (le fruit le plus nauséabond de la planète qui arrive de Thaïlande)“.

Résultat de recherche d'images pour "Disgusting Food Museum"

https://komonews.com/news/offbeat/ewww-do-you-have-the-stomach-for-swedens-new-disgusting-food-museum

Une affaire de culture

Ce que nous trouvons dégoutant résulte de l’acquis. C’est purement culturel”, explique le fondateur du musée.  Notre éducation et notre culture nous imposent des modèles de jugement de goût qui ne sont pas liés à notre connaissance de la diversité des gastronomies dans le monde, mais bel et bien “motivés par notre sensibilité aux objets“.

Nous côtoyons des spécialités culinaires propres aux régions, aux familles et aux religions. Elles formatent notre esprit et notre palet à une multitude de goûts qui vont être plus ou moins tolérés. Ce musée va à l’encontre de ce “formatage” et a pour but d’élargir notre scope pour vivre de nouvelles expériences sensorielles. Et comme le disait si bien Pierre Bourdieu, “le goût est souvent le dégoût du goût des autres“.

Résultat de recherche d'images pour "Disgusting Food Museum"

http://www.startribune.com/gag-rotting-fish-maggots-on-menu-at-disgusting-food-museum/499185041/

Informations pratiques

Digusting Food Museum

900E 4th St, Los Angeles, CA 90013 Etats-Unis

Tarif : 15$ (soit environ 18€)

Rendez-vous sur Hellocoton !