1

Deadpool 2, le prolongement de Ryan Reynolds

Qui a dit que Deadpool était dénué de toute sensibilité? Ce n’est sûrement pas le choix des scénaristes, Rhett Reese, Paul Wernick et du comédien Ryan Reynolds, qui ont voulu donner à leur personnage une touche d’humanité. Dans ce deuxième opus, il est toujours aussi vulgaire, bordélique, têtu, arrogant… et sentimentalL’anti-héros le plus drôle de la planète doit faire face à un gros chagrin d’amour. Il vient de perdre sa bien-aimée. Le film débute sur sa tentative de suicide, allongé sur plusieurs bidons d’essence.

Le nouveau Marvel, signé David Leitch, a complètement intégré Wade Wilson, alias Deadpool, dans le récit.  Comme ce fut le cas dès le premier film, il raconte ses déboires en direct et les faits et gestes de ses camarades X-Men en s’adressant directement à la caméra. La voix off et les répliques du super-héros tournent en dérision les films d’action, avec des punchlines à l’encontre de ses congénères dont Wolverine et les personnages de DC-Comics.

De surprise en surprise

Le teaser avait beau annoncer un scénario tournant autour de la nouvelle équipe formée par Deadpool pour détruire Cable, un super-héros mutant “plagiat du soldat de l’hiver”, selon les mots de notre narrateur professionnel, il en sera tout autre. Leur apparition sera finalement de courte durée. Une petite place sera tout de même accordée à Domino, une mercenaire dont le seul pouvoir est d’avoir de la chance. S’il fallait résumer : les pouvoirs ne servent à rien s’il ne vous empêchent pas de mourir. Deadpool lui, aura les mains, les jambes, la tête coupés, mais rien n’y fera, il se régénèrera toujours.

Encore plus que dans le premier volet, Ryan Reynolds a mis beaucoup de lui même dans son personnage. Notamment dans une scène post-générique franchement drôle où Deadpool tue Ryan Reynolds avant qu’il n’accepte le rôle de Green Lantern (si si, souvenez-vous ce navet, qui, quand même, lui aura permis de rencontrer Blake Lively, la mère de ses deux filles). Ce rapport entre personnage et acteur, Ryan Reynolds l’a toujours cultivé.  Sur son compte Twitter, le comédien a posté une lettre où les Avengers refusent la candidature de Deadpool. La décision est signée par Tony Stark.

L’acteur a commenté : “D’un gars qui ne sait jamais quand arrêter, je suis content que vous ne l’ayez jamais fait. Félicitations #Avengers”.  En participant à l’écriture du scénario, Ryan Reynolds s’est approprié le rôle plus profondément. Alors soyez attentif, il est possible que Deadpool s’exprime de temps à autre sur les comptes personnels du comédien.

Malgré cette proximité, l’acteur a affirmé qu’il n’y aura sans doute pas de troisième volet. Dans un interview télévisée,  il a développé cette idée : “ Je ne sais pas s’il y aura un Deadpool 3. Honnêtement, je me sens comme le personnage et pour qu’il puisse fonctionner correctement dans son propre univers, il faut tout lui permettre. Je ne pense pas qu’on puisse continuer à faire ça. Je le vois plutôt faire partie de X-Force, qui pourrait devenir son équipe.

À constater son engagement dans ce personnage à l’écran, l’on peut se fier à sa parole. Elle dépendra aussi et surtout des résultats du film au box-office.

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !