3

De la Finlande à la France, bienvenue aux vide-greniers permanents !

Nouveau concept hybride à la frontière entre les vide-greniers et les dépôts ventes, les “vide-greniers permanents” nous viennent tout droit de Finlande. Implanté partout en France, ce nouveau fonctionnement fait déjà un tabac ! Explications.

La Finlande, ça vous gagne !

Les pays nordiques sont réputés pour leurs bonnes initiatives en matière d’économie circulaire. Et aujourd’hui nous nous attardons sur la Finlande qui a lancé ce nouveau concept de “kirppis” qui sont des rendez-vous permanents dans des magasins où l’on retrouve toute sorte d’objets de seconde main à chiner. A l’intérieur on y découvre des tables installées dans des alcôves avec un choix d’objets revendus par des particuliers.

kirppis finlande

https://allevents.in/nastola/flamingon-kirppis-muuttaa/294140560954279

Une fois par semaine, les particuliers déposent leurs objets sur des tables d’exposition. Les employés du magasin ne s’occupent que de la transaction entre les objets et les futurs acquéreurs. Les gains seront ainsi reversés aux vendeurs à la fin des ventes.

Ce nouveau concept hybride séduit en France

Les vide-greniers permanents pullulent partout en France, de Fougères à Gavray en passant par Taden. On n’oublie pas nos bonnes vieilles habitudes du dimanche matin à chiner dans les brocantes, mais aujourd’hui nous pouvons louer des tables permanentes pour déposer ses objets sur du long terme et pour pa cher ! Le concept est simple, les tables se louent à la semaine et jusqu’à maximum un  mois. Il faut compter environs 20€ par semaine plus une commission à ajouter dans le prix de vente d’environs 5%.

“Là-bas, ils appellent ça des Kirppis. Je fréquentais déjà beaucoup les vides greniers en France et quand j’ai découvert ces magasins, je me suis dit ben oui, c’est génial, le concept est bien. Là-bas, il y en a partout. Même dans un petit village de 30 habitants, 10 tables sont mises à leur disposition pour pouvoir se débarrasser de ses affaires au lieu de les jeter.” Romain Chassagne, fondateur d’un vide-grenier permanent à Fougères.

D’une superficie de plus de 1 100m², Romain Chassagne a ouvert “Au Vide Grenier” dans la région de Fougères, en Bretagne. Plus de 140 stands sont loués entre 10 et 25€ variant en fonction du nombre de semaines réservées. Plusieurs espaces sont aménagés pour les objets revendus : vitrines, espaces ouverts pour les meubles et objets encombrants, box, … Ouvert depuis le mois de mai 2016, le succès est grandissant et leur ont permis de développer un site internet pour y réserver son espace sans se déplacer ou déposer une petite annonce et bientôt une appli mobile.

Le lieu des bonnes affaires !

Jamais vous ne verrez la même chose une semaine sur l’autre, c’est la promesse que fait chaque vide-grenier permanent. En effet, là-bas les nouveautés sont ajoutés chaque semaine avec l’arrivée de nouveaux vendeurs sur les tables. Il faut savoir que le particulier ne peut pas déposer ses objets plus d’un mois, cela permet un turn-over plus important et une diversité de produits mis à la vente.

“Dans un dépôt-vente, c’est le gérant qui fixe les prix, tandis qu’ici, c’est nous qui fixons nos prix. Quand on n’a pas vendu au bout de huit jours, on peut descendre nos prix, on a une liberté totale. On n’a pas à être présents, alors que pour un vide-grenier, vous vous levez le matin à 5h, vous chargez votre voiture, vous faites de la route, vous déballez, les gens passent, c’est trop cher, ils râlent toute la journée, le soir vous êtes fatigué, et vus avez fait 50 euros.. Ici on a vendu 123 pièces en 4 semaines, pour 1000 euros… Si vous enlevez la part du magasin, il nous reste à peu près 700 euros, c’est très intéressant…” Thomas Lecreux, fondateur de “Bric à Brac”

 Les vide-greniers permanents séduisent de plus en plus l’hexagone et continue son expansion sous forme de franchises. Le concept assure la continuité des chines durant l’hiver, mais ne courcircuite pas pour autant les brocantes du dimanche.

Rendez-vous sur Hellocoton !