2

« Cyrano, c’est nous tous : un idéal, des fragilités »

Et si Cyrano était une femme ? Imaginez la célèbre pièce de théâtre d’Edmond Rostand interprétée par trois jeunes femmes, le tout dans un décor baroque et oriental éclairé à la bougie.

Les plus grands ont foulé les planches pour interpréter ce personnage emblématique du théâtre français. On se souvient également du charisme et du charme de Gérard Depardieu au cinéma. Il a été, sans nulle doute, l’un des Cyrano les plus marquants. Aujourd’hui, trois femmes, trois interprètes ont décidé de reprendre le costume du bel et jeune Cyrano de Bergerac pour nous offrir une version originale et réalisée avec perfection.

Mon ami, j’ai de mauvaises heures!
De me sentir si laid, parfois, tout seul…

Cyrano de Bergerac, Acte I Scène V

Reprendre un tel mastodonte du théâtre était un défi de taille. Ce défi a été relevé avec brio par Bastien Ossart, metteur en scène, au théâtre du Funambule à Montmartre. A ses côtés, trois femmes aux visages changeants et au verbe déroutant, qui remettent au cœur de leur interprétation toute la fragilité, l’amour et la force de ce personnage.

Les trois comédiennes, Iana-Serena de Freitas, Lucie Delpierre et Nataly Florez, s’emparent du personnage de Cyrano qui n’est plus un, mais trois. Elles vont tour à tour alterner les personnages à chaque scène, en empruntant des masques très baroques.

La célèbre tirade du nez de Cyrano dans l’acte 1, scène 4 a été revisité. Face au public, les trois jeunes femmes récitent un à un chaque vers en alternance créant une dynamique toute particulière.

C’est un roc ! … c’est un pic ! … c’est un cap !
Que dis-je, c’est un cap ? … C’est une péninsule !

Cyrano de Bergerac, Acte 1 Scène 4

Ce qui crée le charme et la particularité de cette mise en scène, c’est cette interprétation en alternance des différents personnages de la pièce. Vous n’avez pas le temps de vous défaire de leurs répliques, ni le temps de vous déconnecter, ni même de vous délaisser de leurs jeux d’interprètes.

Photo tous droits réservés Fabienne Rappeneau. Toute diffusion, reproduction, utilisation interdite sans autorisation de l’auteur.

Le décor et l’inimitié du théâtre donnent une chaleur toute particulière à la pièce. Des maquillages, au code du jeu frontal, de la gestuelle et de l’espace épuré et éclairé à la bougie proposent de nouvelles perspectives à la pièce et une nouvelle jeunesse. De nombreuses touches de modernisme ont été ajoutées aux tirades d’Edmond. Un vent de modernisme inssuflé par les actrices qui provoque de nombreux rires dans la salle.

D’un coup d’épée, frappé par un héros, tomber la pointe au coeur! »
Oui, je disais cela!… Le destin est railleur!…
Et voila que je suis tué, par un laquais, d’un coup de bûche! C’est très bien. J’aurai tout manqué, même ma mort.

Cyrano de Bergerac, Acte V Scène VI

On ne se lasse pas de la beauté de la pièce et du personnage de Cyrano. Cet anti-héro reprend vit dans une ambiance orientale baroque et saura ravir les plus novices comme les grands amateurs du théâtre français.

Photo tous droits réservés Fabienne Rappeneau. Toute diffusion, reproduction, utilisation interdite sans autorisation de l’auteur.

Informations pratiques

Cyrano
Théâtre du Funambule, 53 rue des Saules 75018 Paris (Ligne 12, métro Lamarck-Caulaincourt)
Production Théâtre des Pieds Nus
Du mardi au samedi à 19h ou 21h (en alternance) et les dimanches à 18h
Jusqu’au 27 octobre 2019

Tarifs
-26 ans : 11 € 
Plein tarif : 29 €

Rendez-vous sur Hellocoton !