Like

Col roulé : l’armure sans défaut

Retour sur la montée en grâce du col roulé, atout phare de notre hiver. Longtemps considéré comme une pièce atteinte de vieillesse, le col roulé se révèle plutôt comme l’arme la plus indiquée pour combattre le froid avec élégance et sobriété.

Petit billet sans prétention pour vanter les mérites du col roulé, celui qu’on arrachait de nos cous enserrés parce que ça gratte et j’arrive plus à respirer et tant pis pour le rhume. Les parents ne lâchaient pas l’affaire et le col roulé nous accompagnait, des hivers durant, au même titre que la cagoule assourdissante et le cache-nez étouffant. Aujourd’hui, remise à l’honneur de cet accessoire horripilant de l’enfance qu’on portera avec plaisir sous toutes les formes, skinny, oversize, manches évasées ou col cheminée. Pour les récalcitrants encore à convaincre, voilà quelques raisons de laisser le col roulé s’emparer de nos gorges frileuses.

Le col roulé nous vient des sportifs et des militaires, il s’agit d’une pièce au premier abord pratique et essentielle avant de devenir incontournable. Yves Saint Laurent et Pierre Cardin en reconnaissent le potentiel et intègrent le col roulé à leur mode avant-gardiste et visionnaire. Les intellectuels avec leurs lunettes à monture écaillée se l’approprient, le col roulé devient un symbole silencieux de révolte des idées et de liberté d’esprit, à défaut d’avoir le cou à l’air. Son empreinte sérieuse, sobre et simpliste le rend élégant sans beaucoup d’effort, sa forme moulée dessine un nouveau glamour, plus subtil et naturel.

Cette année, les marques relancent le col roulé en plusieurs déclinaisons : on éloigne le col du cou, on élargit les manches, on crop le tout. Ou alors, on s’en tient à la version classique plus près du corps, avec un mom jean pour une silhouette sans défaut. La forme oversize du col roulé gomme les frontières entre féminin et masculin, on aime se réfugier dans les profondeurs japonisantes des manches et enfouir son nez dans le col. Et pour ceux qui grognent encore, l’option moins affirmée mais tout autant addictive, le col cheminée coupé à demi. Évidemment, cette pièce s’adresse aussi bien aux hommes à qui elle confère élégance et allure.

                                     

Le col roulé, c’est comme des moufles d’enfance pour notre cou, un mood qui structure nos derniers mois d’hiver et qui nous fait survivre jusqu’en avril.

Rendez-vous sur Hellocoton !