Clara & Jo Baker, sur les pas de Joséphine Baker

En mai 2017, Stephanie Lecoutour a crée Clara & Jo Baker, une marque francaise de chaussures pour femme. Ancienne chef de produit chez André, elle a lancé une marque qui rend hommage à l’immense parcours de Joséphine baker, la grand-mere de ses deux enfants, Clara et Jo.

Bonjour Stephanie Lecoutour, vous avez lancé votre propre marque en mai dernier, comment est née Clara & Jo Baker?

Apres avoir travaillé chez  Bata et André, je ne me sentais plus libre dans le processus de création, je voulais décider de ce que j’allais créer et proposer au groupe. Selon moi, une marque c’est avant tout de l’humain, de l’intuition et de la création. Quand on crée, il faut suivre son instinct et être ouvert à l’imaginaire, c’est cela qui me manquait beaucoup. En mai 2017, j’ai donc décidé de quitter le groupe André pour lancer ma propre marque. J’avais déjà déposé la marque Clara & Jo Baker quelques années auparavant. Grace à mon entourage qui m’a encouragé, j’ai relancé la marque qui était en sommeil depuis dix ans.

Pouvez-vous nous présenter vos créations ?

Clara & Jo Baker est une marque qui créer des chaussures qui sont à la fois dans la tendance et qui sont portables pour une large clientèle. La force de la marque est d’utiliser tous les codes de la mode et de les adapter pour etre encore  plus accessible. C’est pour cela que je propose une collection multi-produit. Clara & Jo Baker c’est surtout de nombreux clins d’oeil à l’artiste Josephine Baker, avec l’imprimé banane, les plumes et les petits coeurs en référence à la chanson  « J’ai deux amours » qu’elle aimait tant chanter. 

Source photo: Stephanie Lecoutour

Votre marque est un hommage à Joséphine Baker, de quelle manière perpétuez-vous le message de l’artiste ?

C’est transmettre à travers la marque le souvenir de Joséphine Baker. Il y a plein de symboles qui me sont chers. Je voulais que les gens prennent conscience de tout ce qu’elle a pu faire, elle était au coté de Martin Luther King pour lutter contre la ségrégation aux Etats unis. La nouvelle génération ne connait pas assez Joséphine Baker ainsi que tous les projets qu’elle a su mener. Elle a eu beaucoup d’influence en politique, elle avait de bonnes relations avec Eva Peron et Fidel Castro et était tres respectée par le Général de Gaulle. Politiquement, elle avait du pouvoir et elle faisait passer des messages. Elle se sentait redevable à la France. Joséphine Baker a eu une vie très riche dans tous les domaines. C’était une artiste complète. 

Source photo: Stephanie Lecoutour

Justement vous suivez les traces de Joséphine Baker dans des oeuvres humanitaires en reversant une partie de vos bénéfices à l’association Aasraa Trust, comment s’est concrétisé le projet ?

Cela faisait longtemps que je voulais me lancer dans l’humanitaire. J’avais le souhait de mener ce premier projet auprès des enfants. Au cours d’une conversation avec un de mes fournisseurs, j’ai découvert l’association «Aasraa Trust » qui vient en aide à des enfants dans le besoin en Inde. C’était très important pour moi de travailler avec des personnes de confiance. C’est donc venu tout naturellement. C’est une association qui aime les enfants et qui s’en occupe au quotidien. Ils sont surveillés médicalement avec des vaccins à jour. Grace à l’association, ces jeunes enfants vont à l’école avec un cartable et ils font de nombreuses activités.

C’est un engagement fort pour vous ?

Oui bien sur,  je voudrais que ce projet humanitaire soit encore plus développé. Je souhaiterais étendre ce développement sur plusieurs continents en travaillant avec des associations sérieuses. Josephine Baker a adopté plusieurs enfants du monde entier, avec des cultures et des religions différentes. Par l’éducation des enfants, on fait évoluer toute la société future. Souvent je me dis que si je n’avais pas eu d’enfants, je serais partie en mission humanitaire. Aujourd’hui, j’ai la chance de pouvoir intégrer la dimension humanitaire dans mon projet de création.

Comment travaillez-vous ?

Je me rends aux salons professionnels, en Italie et en France pour le choix des matières et pour découvrir les nouvelles tendances. L’occasion pour moi de surveiller les nouveautés sur les défilés. Suite à cette période d’inspiration, j’imagine plusieurs thèmes. Dans un second temps, je travaille en lien avec les usines, nous réfléchissons ensemble aux formes, au choix des couleurs et des matières. C’est le mélange des idées et des matières qui donne une création. 

Source photo: Stephanie Lecoutour

Vous produisez des modèles éco-responsables, quel est l’univers d’un créateur éthique?

Je réalise mes créations avec des cuirs provenant des tanneries qui respectent les règlementations écologiques. Je travaille avec des usines qui prennent en considération les employés et qui prônent des valeurs humaines importantes. Ils produisent de manière traditionnelle avec un savoir-faire transmis de génération en génération. A l’heure actuelle, je produis qu’en Europe, l’idéal serait de produire en France mais le cout financier est aujourd’hui un frein.

Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Je suis de nature très curieuse. Je puisse les idées de tout ce qui m’entoure. J’adore chiner, j’arrive à trouver des objets qui m’inspirent parce qu’ils sont esthétiques, qu’ils ont de belles couleurs ou de belles formes et car ils me rappellent l’enfance. J’aime transformer tout ce que je trouve,  je sais exactement comment sublimer un objet.

Source photo: Stephanie Lecoutour

Quels sont vos futurs projets pour la marque ? 

Je souhaite poursuivre le développement de la marque et l’ouverture vers l’international. Pour cela, j’aimerais travailler avec un bon chef de produit, il est le garant de la réussite d’une marque car il est au coeur du processus de création. L’idéal serait de m’entourer de personnes de confiance et des professionnels qui pourraient s’épanouir dans le travail et dans la création. 

Show-Room  BLUE MAPE  1 5, rue du Louvre 75001 Paris – Entrée 2 Escalier A
tel 01.71.39.35.14 / 06.08.12.21.89
www.clarajobaker.com


INSTAGRAM   FACEBOOK    B2B
Please follow and like us:

0 comments on “Clara & Jo Baker, sur les pas de Joséphine BakerAdd yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *