6

Béa Johnson, la frenchie du zéro déchet

Il y a quelques temps, on vous présentait la nouvelle méthode Konmarie pour optimiser votre rangement par Marie Kondo. Aujourd’hui, on vous présente la méthode du zéro déchet par une frenchie pas comme les autres, Béa Johnson.

Le rêve français made in USA

Auteure du célèbre best-seller Zero Waste Home traduit en 13 langues, Béa Johnson est originaire de la ville d’Avignon, dans le sud de la France, et vit à San Francisco depuis maintenant plus d’une vingtaine d’années. Elle quitte son sud natal à l’âge de 17 ans pour devenir fille au pair dans une famille californienne. Elle rencontre alors son mari Scott Johnson. Ensemble, ils donnent naissance à 2 enfants et décident d’installer la petite famille dans un loft redécoré. C’est à ce moment-là que la magie opère, les meubles installés dans un garde-meubles ils se rendent compte du superflu des biens matériels de leur vie quotidienne.

Ce projet est avant tout un projet familial, tous les membres de la famille sont impliqués. Scott quitte même son travail et lance une start-up dans le conseil au développement durable.

“40% d’économie sur notre budget, on s’est désencombré et gagné du temps pour la vie de famille car on n’a moins à ranger, nettoyer, stocker et trier. Sur le plan santé, le made in home a diminué les allergies, les conjonctivites et les sinusites” Béa Johnson

Vivre sans produire de déchets

Cette “papesse du zéro déchet” a popularisé la méthode des “5R“. Elle s’articule autour des notions de “refuser, réduire, réutiliser, recycler et composter (rot en anglais)“. 

On sait qu’aujourd’hui, un foyer ordinaire produit pas moins de 50 litres de déchets par semaine. Une prise de conscience qui a opéré chez les Johnson quand on sait qu’ils produisaient pas moins de 240 déchets par semaine. Aujourd’hui, leur poubelle annuelle tient en un seul bocal d’un quart de litre ! En l’espace de 2 ans, ils ont réussi à éliminer 80% de leurs affaires. Chaque membre de la famille a sa propre garde-robes qui tient dans une seule valise. Leur crédo repose sur “un usage multiple”.

“En France, on a une véritable politique du déchet” (Béa Johnson)

La France est-elle le véritable bon élève en matière de gestion des déchets ? En 2008, l’Union Européenne avait fixé comme objectif de recycler la moitié des déchets ménagers en 2020. En 2017, elle recycle 46,4% des déchets ménagers. La France, quant à elle, progresse modérément avec un progression de +9,8 points entre 2005 et 2015, quand derrière l’Italie progresse de +25 points sur cette même période.

En 2017, la France se rapprochait de l’objectif atteignant +42,9 points. Le gouvernement français n’en démord pas et compte augmenter son taux de recyclage des déchets ménagers de 10% grâce à l’adoption de la loi relative à la transition énergétique de 2015.

En 2018, les États-Unis recyclaient seulement 34,6% des déchets ! Selon Béa Johnson, San Francisco n’est pas vraiment la capitale du développement durable : “Je leur conseille (ndlr les journalistes) d’aller plutôt à Roubaix. En France, on a une véritable politique du déchet. Ici, l’objectif, c’est pas zéro déchet, c’est 100 % recyclage. Il n’y a pas d’incitation à consommer moins”. 

Les priorités de chaque pays ne sont pas les mêmes et son discours du zéro déchet résonne davantage auprès des Européens. Elle déclare dans une interview donnée au journal Le Monde : Aux Etats-Unis, les gens ont peur de ne pas avoir le dernier gadget, peur d’acheter d’occasion”. Ainsi, ils ne sont pas encore entrer dans une optique de “consommer moins” et restent pour le moment dans des actes de tris de leurs déchets.

Rendez-vous sur Hellocoton !