Like

Au Pair… Et si on tentait l’aventure ?

On connait tous quelqu’un qui a osé l’expérience… et qui est revenu bilingue et bronzé – ou pas. Mais être au pair… ça implique quoi ? Tu as envie de changer d’air et de voir du pays, mais tu ne sais pas si l’expérience est faite pour toi ? On te dit tout ce qu’il y a à savoir et comment bien préparer ton voyage !

Etre au pair… C’est quoi ?

L’expression Au Pair date du 19ème siècle (oui oui !) et signifie littéralement «en contrepartie». Réservé aux filles à l’époque, quelques rares au pairs masculins tente de contrer la réticence des familles. Nourrie et logée, l’au pair doit en échange s’occuper des enfants. En général, la (ou le) jeune s’occupe des bambins le matin et le soir, jusqu’au retour des parents. En échange, la famille l’héberge, la nourrit et lui verse de l’argent «de poche». Certaines s’occupent de nourrissons qu’elles gardent toute la journée, ou plutôt le week-end, en soirée… Tout dépend des besoins de la famille et de ses activités.

Pourquoi partir ?

Profiter, voyager et partager sont tes mantras ? Tu aimes t’occuper des enfants, découvrir d’autres cultures et surtout t’ouvrir à l’inconnu ? L’expérience est sans doute faite pour toi. Un peu comme une deuxième famille, tu auras des petits frères et sœurs, avec qui tu deviendras complice, et des confidents (les parents) qui te feront découvrir la langue et les coutumes. Ils seront aussi là pour te conseiller sur les lieux à visiter, les bons plans à connaître… Et si tu es plus téméraire, tu pourras explorer un nouveau monde, seule ou avec les aventuriers que tu auras rencontrés sur place.

Oui, mais…

Etre Au pair, c’est le bon plan… Hébergement et repas gratuit dans le pays de tes rêves, en échange de quelques heures de baby-sitting ? Où est l’arnaque me dira-t-on ! Il n’y en a pas. L’esprit bien ouvert, il faudra s’adapter à un mode de vie qui n’est pas le tien ni celui de ton pays… Garde bien en tête que tu vas vivre dans une famille à laquelle tu devras t’adapter. Attention donc à ne pas en juger les membres et à accepter de faire des petits compromis. Dans tous les cas, discuter est la meilleure façon de comprendre le point de vue de l’autre. Et quand c’est acquis, l’aventure peut se révéler d’une très grande richesse !

Les questions à se poser avant

Es-tu dans le bon état d’esprit ? Réfléchis bien avant de te lancer. Rien n’est jamais définitif, mais ce voyage n’implique pas que toi. Il concerne aussi une famille qui va t’ouvrir ses portes, des enfants qui vont sûrement s’attacher à toi. Il vaut donc mieux se préparer mentalement, à bouleverser ses habitudes et à s’ouvrir à des inconnus. L’enfant roi, tu connais ? Si tu n’as pas été éduquée comme ça, certaines cultures placent l’enfant au centre des décisions et lui donnent souvent raison. Peut-être que ta parole sera remise en question, face à un enfant qui ment. Alors… patiente ?! Es-tu prête à faire des concessions sur ton intimité ? Vivre chez des hôtes signifie perdre un peu de tranquillité, et peut-être que les enfants fouilleront dans tes affaires (eh oui… ce sont des enfants !).

Prêts ? partez !

Ça y est ta décision est prise ? Tu penses avoir le profil de la parfaite au pair ? Voici quelques pistes pour faciliter ton départ. Pense à anticiper les démarches administratives (sécurité sociale, banque, etc.). Ne fais pas l’impasse sur le contrat, qui défini clairement ton rôle et la contrepartie que tu reçois. Pour trouver ta famille, le site aupairworld.com est LA référence mondiale. Simple d’utilisation et gratuit pour les au pairs, il permet de créer un profil et d’entrer en contact avec des familles du monde entier. La description précise des attentes des deux parties permet un matching précis : durée du séjour, tranche d’âge des enfants, situation géographique, langue parlée, loisirs, etc. Le petit truc à savoir (c’est pour moi, c’est cadeau!) : ce sont les familles qui paient pour s’inscrire sur le site… Et elles peuvent voir lorsqu’on les met dans nos favoris !

PS : COCORICO ! “Au pair” ne se traduit pas, il s’utilise tel quel dans toutes les langues…