3

Arrêt de la pilule : à quoi faut-il s’attendre ?

Méthode de contraception préférée des Françaises, la pilule est de plus en plus décriée et de nombreuses femmes prennent la décision de l’arrêter pour nettoyer leur organisme et retrouver des sensations plus naturelles. Il y a toutefois des choses à savoir avant de sauter le pas, car cet arrêt n’est pas sans conséquences sur l’organisme. Explications.

La pilule c’est quoi ?

Faisons simple : c’est un petit comprimé à base d’hormones qui bloque l’ovulation et empêche donc de tomber enceinte. Mais la pilule, généralement prescrite à l’adolescence, a aussi d’autres atouts : diminution de l’acné, règles remplacées par des « hémorragies de privation » moins abondantes et surtout moins douloureuses, syndrome prémenstruel quasi inexistant… Bref, de prime abord c’est le top. Mais avec l’âge, beaucoup de femmes remarquent que ce petit comprimé apparemment inoffensif a agi sur leur corps bien plus qu’elles ne l’auraient pensé. En effet, la pilule c’est aussi une libido en berne, le moral au plus bas, une mauvaise circulation du sang et donc l’apparition de petites varices (magnifique), possibilité de voir son taux de cholestérol augmenter… De nombreux motifs qui poussent certaines femmes à jeter leur plaquette.

Conséquences de l’arrêt de la pilule

Peu importe les raisons pour lesquelles on décide d’arrêter, ça ne sera pas sans conséquences. En effet, après quelques années sous pilule, le corps a pris certaines habitudes et il va falloir qu’il se nettoie de toutes ces hormones. Voici un petit florilège de ce à quoi il faut d’attendre :

Les – :

  • Une reprise de l’acné : pour votre plus grand bonheur, les boutons qui avaient disparu risquent de revenir, avec des “amis”, coloniser votre joli visage. Mais pas de panique, à moins que vous n’ayez de l’acné adulte, ce n’est que temporaire.
  • Une possible chute de cheveux : si votre pilule vous donnait une jolie crinière, préparez-vous à souffrir pendant quelques semaines. La chute d’hormones risque de vous faire perdre pas mal de cheveux. Anticipez en prenant de la levure de bière et en vous frictionnant le cuir chevelu avec une lotion anti-chute.
  • Le retour des règles : si vous aviez des règles abondantes et douloureuses avant la pilule, mauvaise nouvelle : elles vont revenir. Vos cycles seront peut-être anarchiques les premiers mois.
  • Le retour des poils : ils vont repousser plus vite et plus nombreux. Notre rêve à toutes.

Source : Pinterest.fr

Source: Vloggist.fr

Les + :

  • Une libido d’enfer : l’ovulation revient et l’envie d’arracher les vêtements de votre jules avec elle.
  • Le moral revient : la pilule fait déprimer (merci les hormones) mais après son arrêt vos humeurs seront de nouveau influencées par votre cycle.
  • Une perte de poids : la pilule ayant tendance à faire gonfler vous risquez de perdre 2 à 3 kg durant les premiers mois suivant l’arrêt.
  • Une fertilité retrouvée : même si vous n’êtes pas en mode « conception » c’est psychologiquement agréable de se dire qu’on est fertile.
  • Moins de mycoses : oui la pilule peut, chez certaines femmes, augmenter le risque de mycoses vaginales.
  • Plus d’oubli : ne plus avoir à penser à cette petite chose est une libération.

Source: Pinterest.fr

Source : onmeda.fr

Arrêter de prendre la pilule n’est pas une décision à prendre à la légère au vu des conséquences que cela implique. Il faut être sûre de son choix et se préparer à ces changements, même si certains ne sont que temporaires. Pour celles qui ne souhaitent pas concevoir, il est aussi important de trouver un autre moyen de contraception et cela peut prendre plusieurs mois. N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec votre gynécologue avant d’arrêter la pilule afin qu’il puisse vous indiquer quelles précautions prendre.

Et en attendant, pour rêver un peu, je vous invite à lire ou relire l’article sur la pilule pour hommes (si si).

Rendez-vous sur Hellocoton !