2

À la découverte de 3 projets de restauration humaine et solidaire

À l’heure d’une défiance accrue entre individus et d’une méfiance face à la différence, certains acteurs ont décidé de mettre au cœur de leur projet, l’humain et ses différences. En marge des à priori, ils ont fait de leurs différences une force, créatrice d’emploi et de joie. Aujourd’hui, nous vous présentons les 3 projets coups de cœur de restauration.

Café joyeux

Résultat de recherche d'images pour "café joyeux"
Café Joyeux

L’histoire commence à Dinard, en Bretagne. Yann et Lydwine Bucaille Lanrezac décident, en 2012, de lancer un projet associatif innovant du nom de « Émeraude Voile Solidaire ». Ils font alors construire un catamaran par Marc Pinta pour organiser des sorties en mer avec des personnes en souffrances ou porteuses d’un handicap physique ou mental, mais aussi avec des exclus, malades, hospitalisés, gens de la rue, prisonniers, prostituées, réfugiés.

Au fil des aventures et des rencontres, Yann et Lydwine prennent conscience de la précarité professionnelles des personnes en situation de handicap et décident de monter un nouveau projet ambitieux, le Café Joyeux.

Le concept de Café Joyeux est simple. C’est un café qui offre une opportunité professionnelle à des personnes porteuses de handicap mental ou cognitif en leur offrant un travail. Mais pas seulement car, ici, la restauration proposée est faite à partir de produits frais et de saison avec des recettes home made. De plus, 100% des bénéfices recueillis sont directement réinvestis dans l’ouverture des prochains coffee-shops.

Le premier établissement s’ouvre à Rennes en 2017. Le succès est au rendez-vous puisqu’en un an à peine, le café se voit déjà rentable. L’occasion pour les entrepreneurs de continuer leur lancée et d’ouvrir un nouveau café en mars 2018, cette fois-ci à Paris. Ici, on ne cherche pas à cacher le handicap bien au contraire, ils en sont fiers !

Pour aider au mieux leurs nouveaux employés, les gestionnaires ont du aménager l’organisation du café pour être la plus optimale possible. Les « équipiers » sont recrutés après un entretien « visant à évaluer leurs capacités – plutôt en cuisine, plutôt en salle ou à la caisse – et leur fatigabilité« . Leur plage horaire correspond à un temps partiel avec un emploi du temps sur-mesure. Chaque semaine, un éducateur spécialisé rend visite aux équipes pour gérer les questions pédagogiques.

« Nous voulons montrer qu’il est possible d’inclure tout le monde, même dans une économie parfois impitoyable »

Yann Bucaille

Ici pas de nourriture industrielle, tout est « beau, bon, vrai » comme le rappelle la si juste devise du Café Joyeux. Forte de sa croissance, la marque Joyeux se met au café et a lancé sa propre marque de café en grains et en capsules et envisage d’ouvrir de nouveaux établissements partout en France.

Résultat de recherche d'images pour "café joyeux"
©Hugo AYMAR/HAYTHAM-REA.

Adresses :

Paris Opéra : 23 Rue Saint-Augustin, 75002 Paris

Paris Choiseul : 87 passage Choiseul, 75002 Paris (vente à emporter)

Rennes : 14 rue Vasselot, 35000 Rennes

Nos grands-mères ont du talent

View this post on Instagram

[ LA TEAM S'AGRANDIT ! ] Aujourd'hui on vous présente Sylvie, un petit bout de femme de 66 ans, dynamique et toujours de bonne humeur 😎 Son secret pour rester pimpante ?! La vraie vie de Parisienne ! Loin d'être une mamie gâteau, Sylvie est une femme d'extérieur qui aime le cinéma, le théâtre, la mode et sa smart cabriolet 🚘 La cuisine ? Elle préfère y goûter que mettre la main à la pâte 😁C'est d'ailleurs une grande fan de mozzarella ! ▶️Sa passion ? Les animaux et surtout "Fidji", son petit yorkshire ❌Ce qu'elle déteste ? Les tomates sans saveur 🍅 Bienvenue dans l'équipe des grands-mères Sylvie 🙂 #new#workteam#mamie#restaurant#welcome#food#paris#montparnasse#instawork#ngmodt

A post shared by Nos Grands-mères ont du Talent (@ngmodt) on

La silver économie, qui désigne « l’ensemble des marchés, activités et enjeux économiques liés aux personnes âgées de plus de 60 ans« , prend de l’ampleur à tous les strates de la société. C’est le concept fondateur du restaurant Nos Grands-mères ont du talent, chez eux ce n’est pas moins de 60% des emplois qui sont destinés aux seniors. Une équipe intergénérationnelle qui propose une restauration de qualité.

Le concept est simple, Nos Grands-mères ont du talent propose des plats à emporter réalisés à partir du savoir-faire, des recettes ancestrales et de nouvelles recettes élaborées par nos chefs seniors, un traiteur et des vendeurs seniors à votre disposition pour promouvoir les bons plats.

Ce nouveau concept de restaurant a été imaginé par deux ingénieurs entrepreneurs Arthur Juin et Jean de Guerre en janvier 2016. Ils ont alors implanté trois points de vente à dans des lieux stratégiques et très fréquentés par toutes les générations : Gare de Montparnasse, Départ des Ouigo, Colombes et Saint-Quentin en Yvelines. Fort de leur succès, ils ont pu ouvrir une première enseigne fixe de plus de 100 m² sur les quais TGV (Niveau 2 quais – voies n°10 et 11) permettant d’assurer les repas des grands voyageurs des trains et TER ; et tout dernièrement un café-restaurant situé rue des Petits Carreaux dans le 2e arrondissement de la capitale.

Nos Grands-mères ne sont pas d’ancienne génération et pensent à la planète et aux futures générations. Elles proposent des solutions et astuces pour une restauration durable au travers d’un tri des déchets, par l’utilisation de contenants et packagings en matière recyclable, biodégradable, compostable. Tout est bien pensé, de la serviette en papier ou le sac à emporter en passant par les bouteilles en verre.

La restauration durable passe aussi par le choix des produits utilisés dans les recettes. Tous les ingrédients proviennent du terroir Français (fromages AOP, beurre extra-frais, charcuterie artisanale…). Pour assurer le Made in France et le 100% frais, ils favorisent des produits de saison, bio à consommer sous 2 jours maximum après confection des plats !

Nos grands-mères ont du talent

Adresses :

Nos Grands-mères ont du talent – 43 Rue des Petits Carreaux 75002

Gare de Montparnasse – Niveau 2 quais – voies n°10 et 11

Du lundi au dimanche, de 7h00 à 20h45 (21h15 le vendredi)

Trains intercités : Paris – Clermont-Ferrand / Paris – Limoges / Bordeaux – Nice

Les cuistots migrateurs

Les cuistots migrateurs

Goûter à la diversité du monde, c’est possible avec Les cuistots migrateurs. Ce concept de traiteur de cuisines du monde propose des services de plateaux repas et buffet traiteur allant de 20 à 1 500 personnes. Cette cuisine a une particularité, elle emploie des cuisiniers réfugiés qui préparent les plats de leur pays d’origine.

Vous pouvez découvrir les mille et une saveur du monde entier dans votre assiette avec à disposition plus de 150 recettes originales et traditionnelles. De l’authentique servis par une équipe de 21 personnes, dont la moitié sont des cuisiniers réfugiés venus de Syrie, d’Iran, du Népal, d’Afghanistan, de Tchétchénie, d’Éthiopie. Ensemble, ils préparent les plats et commandes pour les entreprises et start-up dans un laboratoire professionnel à Vincennes.

« Il faut savoir que les cuisiniers sont embauchés soit en CDI (80% des effectifs) soit en CDD pour leur permettre un logement et une situation de vie plus stable. Ils sont tous réfugiés statutaires ou sous protection subsidiaire. Cela signifie qu’ils ont fait une demande d’asile en France et se sont vu accorder un permis de séjour et de travail de 1 an (renouvelable) ou de 10 ans. »

Dossier de presse Les cuistots migrateurs

A l’origine de ce projet social, deux jeunes entrepreneurs rencontrés sur les bancs de leur école de commerce, Louis Jacquot et Sébastien Prunier. L’idée de ce projet voir le jour en 2015, période de débats pour la France autour de la question des camps de réfugiés et de la Jungle de Calais. Il y a derrière ce projet, une volonté de casser les idées reçues sur les réfugiés et de créer une dynamique de réinsertion et d’intégration, et quoi de mieux que la cuisine pour réconcilier les mœurs ! En 2016, Les cuistots migrateurs ouvre sa cuisine et propose une découverte des spécialités d’ailleurs.

Le projet grandit et se voit ouvrir son premier restaurant en novembre 2018 au Hasard Ludique à Paris dans le 18e arrondissement. Mais pas seulement, car à partir du 5 septembre vous pouvez découvrir leur premier livre de recettes de cuisine, aux éditions de la Martinière.

Les cuistots migrateurs

Adresse :

Le Hasard Ludique – 128 Avenue de Saint-Ouen, 75018 Paris

Rendez-vous sur Hellocoton !